151 vues

MILDA : DES CODES POUR TRACER LES MOUSTIQUAIRES VENDUES AU MARCHÉ NOIR

Les moustiquaires imprégnées à longue durée d’action (MILDA), distribuées gratuitement aux populations lors de la campagne de couverture universelle de 2019, sont équipées d’un code, pour faciliter leur traçabilité, a indiqué, vendredi à Thiès, le coordonnateur du Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), le Docteur Doudou Sène.
  Les autorités au plus haut niveau ont insisté sur la sécurisation des MILDA pour la campagne nationale de couverture universelle dont la première phase a démarré en mars dernier dans les régions sud, est et centre du pays, selon le PNLP.

La seconde phase concernant l’ouest et le nord du pays, commence le 3 juillet, pour le recensement en cinq jours, avant la distribution du 24 au 29 juillet.Le Docteur Doudou Sène a relevé que lors de la dernière campagne, en 2016, des MILDA distribuées au Sénégal, avaient été retrouvées en Mauritanie. Dans le cadre de la présente campagne, ‘’ il y a des codes qui permettent de savoir le poste d’où les MILDA sont parties ‘’, a dit le Docteur Sène, lors d’un CRD à la gouvernance de Thiès. L’objectif est d’empêcher le détournement et la vente de ces MILDA sur le marché noir.

Une première précaution consistera aussi à enlever les emballages avant de les distribuer. Le médecin-chef de la région de Thiès a évoqué une anecdote, en 2016 où à peine avait-on commencé la distribution qu’il leur avait été signalé des MILDA vendues à Colobane. Un médecin-chef district avait alors été demis de ses fonctions, a-t-il raconté.

D’où toute la mise en alerte des différentes autorités.‘’ S’il y a une denrée qui est surveillée au plus haut niveau, c’est la MILDA’’, a rassuré aussi le coordonnateur national de la campagne de CU, le Docteur Lamine Diouf.Dans ce sillage, l’adjoint au gouverneur de Thiès, Omar Ndiaye, a exprimé son engagement à appliquer toutes les circulaires ministérielles allant dans ce sens. ‘’ Pour les moustiquaires imprégnées, nous n’allons pas fermer les yeux ‘’ , a-t-il promis.

L’Etat du Sénégal, appuyé par des partenaires, a dégagé une enveloppe de 17 milliards de francs CFA dans cette campagne de distribution gratuite de moustiquaires.Organisées tous les trois ans, ces campagnes visent l’élimination, d’ici à 2030, de cette maladie transmise par des moustiques. Le coordonnateur du PNLP a dit espérer que les enseignements de la première phase dans les 9 régions du sud, de l’est et du centre soient capitalisés, pour la suite. Notamment, en termes d’engagement des autorités administratives et territoriales en relation avec celles sanitaires.

Source : APS


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.