meurtre a ndiaw macodou un temoi 845x475 - Meurtre à Ndiaw Macodou: Un Témoin raconte le drame
Home A la une à Thiès Meurtre à Ndiaw Macodou: Un Témoin raconte le drame
A la une à Thiès - 14 avril 2020

Meurtre à Ndiaw Macodou: Un Témoin raconte le drame

Meurtre à Ndiaw Macodou: Un Témoin raconte la scène

MEURTRE A THIES : Un jeune ouvrier fondeur poignardé au Champ de courses

L’hippodrome municipal Diaw Macodou Diop de Thiès, qui sert de raccourci aux habitants de certains quartiers dans la commune Thiès-Est en partance en centre-ville, a été le théâtre d’un horrible meurtre ce mardi 14 avril 2020, vers les coups de midi. Ngoumba Ndiaye, un jeune ouvrier fondeur d’environ une vingtaine d’années, habitant le quartier Darou Salam, derrière le populeux quartier Hersent qui abrite ce Champ de courses, aurait été poignardé à mort au cours d’une bagarre l’ayant opposée à un autre jeune, lorsqu’il regagnait son lieu de travail sis au marché Moussanté.

Son vis-à-vis lui aurait assené deux violents coups de couteau à des endroits sensibles du corps. Le premier a gravement atteint la victime au bras lui endommageant sérieusement un nerf, ce qui l’a fait d’ailleurs perdre beaucoup de sang, le second coup lui sera directement porté au niveau de la poitrine. Le jeune homme qui certainement, pour se rendre au boulot, effectuait la traversée de ce vaste Champ de courses, situé en face du Camp GMI Tropical, sur la route de Touba, un lieu désert et tranquille à certaines heures de la journée, réputé être un endroit de grand banditisme, serait mort sur place, avant même l’arrivée des sapeurs-pompiers qui, après le constat d’usage de la police, devaient acheminer le corps sans à la morgue du centre hospitalier régional Ahmadou Sakhir Ndiéguene de Thiès. Les gens qui se trouvaient dans les alentours ont poursuivi le meurtrier qui, malheureusement, aura pris le soin de s’enfuir à temps pour aller escalader le mur de l’hippodrome municipal et disparaitre dans la nature. Il serait certainement identifié par ses poursuivants. Averti, le Directeur de l’hippodrome municipal Diaw Macodou Diop, Ousseynou Gueye, est vite descendu sur les lieux du drame, pour constater les faits. Selon lui, « le jeune Ngoumba Ndiaye était là, baignant dans une mare de sang ». Une énième affaire qui remet sur le tapis la lancinante question de l’insécurité à l’hippodrome municipal Diaw Macodou Diop de Thiès.

La police a effectué une descente au lieu de travail de la victime, au marché Moussanté, où le patron de Ngoumba Ndiaye aurait fait savoir n’avoir plus eu des nouvelles de son apprenti depuis qu’il est sorti de travail pour renter, dans l’après-midi du lundi 13 avril.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Célébration journée mondiale des handicapés, Tivaouane, pas en reste

 A l’instar des autres villes du Sénégal, les personnes vivantes …