talibe 8 800x475 - MENDICITÉ DES ENFANTS : Ce que le PR Macky Sall doit savoir
Home Thies à la une MENDICITÉ DES ENFANTS : Ce que le PR Macky Sall doit savoir
Thies à la une - 20 avril 2020

MENDICITÉ DES ENFANTS : Ce que le PR Macky Sall doit savoir

Devant l’horrible spectacle des enfants Talibés, déguenillés, couverts de plaies et de maladies, sales, affamés, à la merci de tous les prédateurs que le Sénégal comporte, le Collectif « Doyna Stop à la Mendicité des Enfants au Sénégal », interpelle le Président Macky Sall pour lui faire savoir qu’« il est vraiment temps de trouver une solution durable et définitive pour ces enfants que le mauvais sort, l’indifférence et la négligence de notre Etat et de notre Société tendent à déshumaniser.

Ce sont des êtres humains, et de plus, des enfants souvent en bas âge, donc très vulnérables qui ont besoin de la protection de l’État !!! 20 avril ! La « journée nationale du talibé », qui, à en croire ledit Collectif, « n’a aucun sens dans ce pays où les talibés sont de véritables rebuts de la Société, les souffre-douleurs miséreux et misérables, maltraités par tous, par l’État, la Société, les parents et les soi-disant maitres coraniques, qui, souvent, pour une grande partie, ne sont que des exploiteurs et tortionnaires d’enfants déguisés sous un habit religieux ! » Dans une lettre ouverte au Président de la République Macky Sall, en cette période de pandémie mondiale, à l’ occasion de la Journée de NON-SENS nationale du Talibé, ce lundi 20 Avril 2020, le Collectif de fait « DOYNA STOP à la Mendicité des Enfants au Sénégal », composé de simples citoyens et d’associations de défense et de protection des enfants mendiants du Sénégal, pense devoir élever la voix pour crier son « angoisse face à ce que vivent les petits enfants talibés du Sénégal, car confinés, ils n’ont pas de ressources pour survivre et s’ils mendient, ils s’exposent au danger d’être infectés et exposent aussi toute la communauté ». Et de remarquer avoir « suivi avec attention les mesures que le Président Macky Sall a prises en cette période de crise pandémique et nous n’avons pas vu de mesures spécifiques pour eux ! Et pourtant il en faut ! »

Ce collectif, avec comme unique but « l’interdiction de la mendicité des enfants », veut marquer sa « différence avec certaines mauvaises pratiques de captation de fonds autour des enfants mendiants ». Et de souligner : « nous n’acceptons aucun financement d’où qu’il vienne, nous cotisons et nous dépensons plus d’énergie que d’argent pour essayer de sensibiliser la Société, changer les consciences et les mauvaises politiques les concernant ». Ses membres invitent l’Etat du Sénégal à prendre ses « responsabilités en matière de protection de l’Enfance » et au « respect de sa signature des conventions internationales à ce sujet ». Aujourd’hui, pensent Madame Hulo Guillabert et ses camarades, « l’inquiétude nous ronge en plein contexte de crise pandémique mondiale du coronavirus ou covid19 »

QUE FAIRE ?

Les membres du Collectif pensent qu’« il faut renvoyer d’urgence ces enfants chez eux, chez leurs parents par tous les moyens ! Il faut donner des moyens à ces parents souvent très démunis ! Il ne faut pas les confiner aux Daaras ou ils risquent de mourir de faim ! » Et de se dire « désespérés et déçus, car depuis des années, nous avons fait beaucoup de manifestations pacifiques à des dates symboliques comme le 16 Juin (Journée internationale de l’Enfant Africain) et le 20 novembre (Journée Internationale des Droits de l’Enfant), pour sensibiliser l’État et le peuple sénégalais sur la situation dramatique de ces enfants, mais rien n’y a fait, soit par indifférence, soit par incompétence, soit par manque de volonté politique ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Maire de Thies Talla Sylla Désigné “Bayou Daara” par des Serignes Daaras

Le Maire de Thies Talla Sylla Désigné “Bayou Daara” par des Seri…