Mbour - Une pirogue remplie de monde, accoste sur le quai de Saly
Home A la une à Thiès Mbour : Une pirogue remplie de monde, accoste sur le quai de Saly

Mbour : Une pirogue remplie de monde, accoste sur le quai de Saly

Le respect des dispositions est indispensable

A Mbour, vers 6 heures du matin, ce dimanche 12 avril 2020, une pirogue avec à son bord dix (10) personnes a accosté sur le quai de Saly.

C’est par la suite que douze (12) autres personnes sont montées à bord, pour descendre les poissons et autres. Elles seront toutes signalées par les responsables du quai de pêche de Saly.

D’après Adama Sall, Président du quai, « ce qui s’est passé, par rapport aux dispositions particulières liées au contexte du coronavirus, est très grave. »

 « Cependant que tout le monde est en train de prendre ses mesures pour mettre fin à cette pandémie » ajoutera t-il « une pirogue, remplie de Mbourois et venant de la Guinée Conakry a débarqué malgré tout. »

Les autorités ont agit en toute responsabilité

C’est donc en toute responsabilité qu’il  a « appelé le Préfet, le commissaire, le chef département et le chef du district sanitaire, qui sont  venus avec les policiers ».

Ils ont été ensuite « encadrés et remis à l’équipe sanitaire pour  les mettre en quarantaine dans un hôtel de la place, pour un total de 22 personnes.»

Selon Mor Talla Tine, le Préfet du département de Mbour, « ils y trouveront  d’autres personnes, qui depuis lors, sont sous surveillance sanitaire, un  dispositif qui nous permettra d’endiguer la propagation de la maladie. »

Les autorités administratives de la place, après cela, envisagent  « d’enclencher une procédure judiciaire auprès du procureur, parce qu’ils ont mis en danger la vie d’autrui. Par conséquent, il y’aura des poursuites » dira le Préfet.

A noter qu’en plus de cette pirogue, qui a accosté à Mbour, une autre  voulait aussi accoster au quai de pêche. Mais les autorités n’ont pas voulu, car cette pirogue avait quitté « Soumbédioune » pour se rendre en Guinée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Les 400 travailleurs de l’usine LANA de Keur Madaro se révoltent contre leurs dures conditions de travail

« Les conditions de travail sont lamentables :12 heures par jour ! » C…