XxXHqhCZOcrQraPFkX6L - Mbour : 11 mois sans salaire, les travailleurs d’IKAGEL haussent le ton !
Home A la une à Thiès Mbour : 11 mois sans salaire, les travailleurs d’IKAGEL haussent le ton !
A la une à Thiès - 17 septembre 2020

Mbour : 11 mois sans salaire, les travailleurs d’IKAGEL haussent le ton !

 Une saisine du tribunal des grandes instances de Mbour et une plainte ont donc été décidées

  Évoluant dans le secteur de la transformation des produits halieutiques, l’usine IKAGEL de Mbour est aujourd’hui dans une situation fortement dénoncée par les travailleurs.

Devant la presse, notamment la RFM, ils ont étalé leurs griefs. Selon leur porte-parole Jean Noël Gning, « ils sont resté 11mois sans salaire. » Mais ce qui inquiète surtout, pour lui, ce sont les cotisations sociales déduites et non reversées, en particulier à l’IPM, car ils ne sont plus acceptés dans les structures de santé.

C’est pour cette raison qu’ils interpellent les autorités. En effet, selon Jean Noël Gning, depuis « leur dernière non conciliation à l’inspection régionale du travail de Thiès », il n’y a eu aucun changement.

« Une saisine du tribunal des grandes instances de Mbour et une plainte » ont donc été décidées, avec le soutien du célèbre avocat Khoureychi Bâ, en même temps que des rencontres de sensibilisation des auprès des autorités.

L’employeur Christian Langlois pointé du doigt par les travailleurs

D’après Dakar actu, c’est leur employeur Christian Langlois qui est pointé du doigt par les travailleurs d’Ikagel qui ont fait face à la presse. La liste des maux est longue : “Ces travailleurs peinent chaque jour à joindre les deux bouts. Certains sont chassés par leurs bailleurs, des enfants renvoyés de l’école pour non-paiement de leurs scolarités, des malades décédés à cause de cette psychose ou faute de soins, la pression des banques pour le remboursement des prêts, etc… »

 Selon eux, « la société Ikagel a dit qu’elle ne respectera pas le droit du travail Sénégalais et qu’elle est prête à faire la guerre avec ses pauvres travailleurs qui depuis 30 ans ont fait de la boîte ce qu’elle est devenue aujourd’hui. »

Depuis le 17 janvier 2020, 139 permanents ont été notifiés pour un chômage total

Apportant des précisions sur « le chômage technique du personnel », évoqué par Ikagel, Jean Noël Gning, informe que : « le premier chômage technique concernait 19 permanents à 50% et 75% pour 47 permanents. Mais, depuis le 17 janvier 2020, date de notre deuxième notification, 139 permanents ont été notifiés pour un chômage total et 16 personnes à 50%. Depuis ce jour, les 139 pères et mères de famille sont sans salaire, ce qui fera avec la dernière notification 11mois 16 jours. Ce chômage n’a jamais respecté les normes du code de travail… 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Ecole de Formation à Thiès: L’ISIF-PT mise sur les compétences

Développer des formations performantes et mettre en adéquation les besoins e…