Mansour FAYE doit – il démissionner ?

Thies actualites senegal

Nommé Ministre des Infrastructures, des Transports Terrestres et du Désenclavement du Sénégal depuis le dimanche 1 novembre 2020, monsieur Amadou Mansour FAYE est un Ingénieur en Génie Mécanique diplômé de l’Institut National des Sciences Appliquées (INSA) de Toulouse en 1997. Titulaire également d’un Master en Administration des Affaires (MBA) à l’Université du Québec à Montréal, il a plusieurs fois exercé de très hautes responsabilités dans le secteur privé du Sénégal avant d’être tour à tour Délégué Général à la Protection Sociale et à la Solidarité Nationale entre 2012 et 2014, Maire de Saint – Louis depuis 2014, Ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement entre 2014 et 2019 puis finalement Ministre du Développement Communautaire, de l’Equité Sociale et Territoriale entre 2019 et 2020.

Après son avènement à la tête du MITTD, il ne cesse de donner corps à la vision du Chef de l’Etat dans sa politique de réalisation d’infrastructures innovantes favorisant la viabilité et l’équité territoriale. C’est ainsi que plusieurs projets phares ont vu le jour : le TER, inauguré et mis en service le 27 décembre 2021, le BRT dont le premier bus sera à Dakar en avril 2023, la liaison ferroviaire Dakar – Tambacounda ainsi que la réalisation d’un hub logistique, le lancement imminent des activités des Chemins de Fer du Sénégal et des Grands Trains du Sénégal, le renouvellement et le renforcement du parc de transports urbains, l’inauguration des dix-huit ponts et auto – ponts enfin la consolidation du projet CAPP KARANGE. Des milliers de kilomètres de routes ont été réalisés et inaugurés et d’autres en chantier : GOUDIRY-DIANKE MAKHA-SADATOU, TAMBACOUNDA-GOUDIRY-KIDIRA , NDIOUM-BOMBODE-LAGBAR-DODJI-LINGUERE , ROUTE BOKI DIALLOUBE-KARAWENDOU-NDIAYENE-LOUMBEL LANA, AXE KEUR MARTIN-DIOHINE-WAKHAL DIAM, route de MEDINA YORO FOULA , REHABILITATION DE LA ROUTE SENOBA-ZIGUINCHOR-MPACK etc.
En 2023, avec le Programme Spécial de Désenclavement (PSD) c’est 453 milliards qui vont être mobilisés sur financement de UKEF. A cela s’ajoutent le Programme de Connectivité des Zones Agricoles (PCZA) et le Programme de Désenclavement des Zones Agricoles et Minières (PDZAM). Et très prochainement, les autoroutes Mbour-Fatick-Kaolack et Dakar-Tivaouane-Saint Louis seront réalisés tout comme la deuxième phase du TER entre Diamniadio et AIBD.
Le célèbre auteur français Jules Renard disait “Le ministre de la guerre a donné sa démission. La guerre est supprimée.” Ironie de l’Histoire, l’humanité a connu deux guerres mondiales et bien pires atrocités après sa fantésiste déclaration. Et comme si l’histoire se répéte, 125 ans plus tard, quelques individus au Sénégal demandent la demission du ministre des transports à la suite d’accidents de la circulation.

En comparant avec la France, de 1980 à 2020, on peut citer au moins dix accidents de la circulation parmi les plus meurtriers et jamais un ministre des transports n’a été démis.

Le 23 mars 1980 : en dérapant sur le verglas, un autocar du ski-club de la base aérienne de Istres défonce le parapet du pont du Pas de la Tour au Lauzet-Ubaye et s’écrase au fond du ravin. 17 morts et 4 blessés. Joël Le Theule,était le Ministre des Transports entre avril 1978 et octobre 1980.

Le 31 juillet 1982 : Carambolage sur l’autoroute A6 à Beaune, de nuit et par temps de pluie, au niveau d’un rétrécissement de chaussée, impliquant deux autocars et deux voitures, causant 53 morts dont 44 enfants. Charles Fiterman fût Ministre d’Etat, Ministre des Transports entre juin 1981 et juillet 1984.

Le 10 novembre 1993 : carambolage sur l’autoroute A10 au niveau du pont de Mirambeau (Charente-Maritime), par temps de brouillard, impliquant 52 véhicules dont 6 camions, causant 15 morts et 53 blessés. Bernard Bosson était le Ministre de l’Equipement, des Transports et du Tourisme en poste de mars 1993 à mai 1995.

Le 10 juillet 1995 : un autocar double étage espagnol reliant Barcelone à Amsterdam se renverse sur la glissière centrale après avoir touché un camion lors de son évitement, sur l’autoroute A9 entre l’aire de Tavel et l’échangeur de Roquemaure, il est 1 h 15. L’accident fait 22 morts et 32 blessés dont 18 graves, de nationalités différentes. Anne – Marie Idrac occupait le poste de Secrétaire d’Etat aux transports entre mai 1995 et juin 1997.

Le 17 mai 2003 : un autocar à étage venant d’Allemagne pour la Costa Brava, dérape sur la chaussée glissante au petit matin sur l’autoroute A6 à Dardilly près de Lyon et s’écrase en contrebas, 28 morts (dont les deux conducteurs) et 46 blessés

Le 22 juillet 2007 : chute d’un autocar polonais en bas de la rampe de Laffrey sur la RN 85 (au même endroit que les accidents du 18 juillet 1973 et du 2 avril 1975), 26 pèlerins tués.

Le 2 juin 2008 : accident d’Allinges. Un autocar sur la route départementale 233 de Haute-Savoie, transportant une cinquantaine d’élèves de classe de cinquième d’un collège de Margencel, est percuté par un TER. Sept enfants ont été tués, 18 personnes blessées dont 4 grièvement. L’accident a eu lieu à Mesinges, un lieu-dit de la commune d’Allinges.

Pour cette série de trois accidents ayant fait 61 morts et 64 blessés . Dominique Busserau fût Secrétaire d’Etat aux Transports, entre mai 2002 et novembre 2010.
Un autocar percute un semi-remorque de transport de bois, vide au moment du choc, et dont le conducteur a perdu le contrôle à Puisseguin en Gironde, aux alentours de 7 h 30. Cet accident a fait 43 mort et 8 blessés (dont 4 dans un état grave). L’autocar transportait principalement des personnes âgées, originaires de Petit-Palais, parties pour la journée en voyage touristique dans le Béarn. Alain Vidalies fût Secrétaire d’Etat chargé des transports entre août 2014 et décembre 2016.

Le 14 décembre 2017 : accident de Millas (Pyrénées-Orientales) un TER heurte un autocar à un passage à niveau. Cet accident fait 6 morts. Elisabeth Borne (Actuelle Première Ministre), fût Ministre chargée des Transports entre mai 2017 et juillet 2019.

Le 20 juillet 2020 : sur l’autoroute A7 près d’Albon dans la Drôme, cinq enfants d’une même famille, de 3 à 14 ans, ont perdu la vie et quatre autres personnes sont en urgence absolue. Jean – Baptiste Diebbari qui fût Ministre délégué chargé des Transports entre juillet 2020 et mai 2022.

En résumé, sur dix accidents tout aussi meurtriers que ceux vécus au Sénégal, huit ministres concernés n’ont jamais été démis. Et l’un d’entre-eux est actuellement le Premier Ministre. De là, on peut se poser valablement la question d’où est-ce que l’on sort cette règle voulant la demission du ministre Amadou Mansour FAYE?

A l’évidence cette règle ne repose sur aucune logique encore moins sur l’une de nos traditions républicaines connues. En s’acharnant de manière ostentatoire sur Mansour FAYE, ceux qui demandent sans relâche sa demission sombrent dans l’obscurantisme absolu. Leur faire face est un devoir impérieux. Car comme disait Friedrich Nietzsche “ La croyance que rien ne change provient soit d’une mauvaise vue, soit d’une mauvaise foi. La première se corrige, la seconde se combat”.

Abdoulaye SOW

Conseiller Ville de Thiès

18 thoughts on “Mansour FAYE doit – il démissionner ?

Laisser un commentaire