Manifestation contre l’homosexualité. La capitale du rail au premier rang

Thies actualites senegal

Manifestation contre l’homosexualité. Thies n’a pas été en reste

Les manifestants ne disent pas seulement « non » à   l’homosexualité, ils réclament sa « criminalisation !»

Dans la croisade contre l’homosexualité, menée partout au Sénégal, la capitale du rail se positionne comme tête de proue et en donne la preuve.

En effet, les manifestants ne disent pas seulement « non » à   l’homosexualité, ils réclament sa « criminalisation. »

Ils ont été nombreux à répondre à l’appel de cette vaste coalition constituée par des Imams, chefs religieux, la société civile et des politiques.

Déplorant en particulier la perte de nos valeurs ancestrales pudiques et d’honneur, provoquée par satan et ses suppôts, l’objectif est désormais d’obtenir « l’implication des chefs religieux dans les instances de décisions, à l’Assemblée nationale, pour qu’ils ne soient plus seulement sollicités pour ramener la paix, mais pour travailler en amont  à son maintien. »

Les  gens sont entre deux termes d’un choix : « la voie de Dieu en suivant ses recommandations, ou la voie de satan qui est celle de la perdition. »

Avertissant que déjà des lois sataniques favorables aux LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) ont été validées par nos institutions et gouvernants, le moment est pour eux  « à la mobilisation et 1000 000 de signatures ont été récoltées par la pétition récemment mise en circulation. »

 Pour  les manifestants, les gens sont entre deux termes d’un choix : « la voie de Dieu en suivant ses recommandations, ou la voie de satan qui est celle de la perdition. »

Une manifestation semblable ayant été organisée dans les 45 départements du Sénégal, cette action concertée est pour eux un avertissement pour faire entendre la voix du peuple, qui ne se retrouve pas dans certaines orientations des Autorités.

C’est clairement dit : « nous serons jamais prêts à accepter l’homosexualité, pas seulement maintenant, mais JAMAIS ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *