thiaroye 620x400 1 - MALADIE MYSTÉRIEUSE : THIÈS TOUCHÉE, 260 CAS ENREGISTRÉS DANS LA RÉGION
Home A la une à Thiès MALADIE MYSTÉRIEUSE : THIÈS TOUCHÉE, 260 CAS ENREGISTRÉS DANS LA RÉGION
A la une à Thiès - 4 jours ago

MALADIE MYSTÉRIEUSE : THIÈS TOUCHÉE, 260 CAS ENREGISTRÉS DANS LA RÉGION

La maladie mystérieuse qui touche les pêcheurs se propage. Après avoir affecté la presque totalité des localités des pêcheurs à Dakar, elle se migre à l’intérieur du pays. Et la région de Thiès compte ses premières victimes.

260 cas ont été enregistrés dans la région. La plupart des cas ont été répertoriés au niveau des villages de pêche. En effet, selon le Dr Malik Ndiaye, médecin chef de la région médicale de Thiès 202 cas ont été notés à Ndayane, 19 à Mbour, 29 à Joal et 10 à Fass Boye. A l’en croire, dès que les premiers cas ont été déclarés à Thiaroye Sur mer, ils ont alerté leurs équipes pour qu’elles puissent surveiller. Et, indique-t-il, c’est de cette surveillance que ces cas ont été détectés. « Tous ces cas sont des pêcheurs qui revenaient de la mer. On sait qu’une notion de contamination est exclue. Cette maladie n’est pas due à un virus. Les enfants et les femmes qui sont restés dans ces villages de pêcheurs n’ont pas été atteint par cette maladie », a rassuré Dr Malik Ndiaye qui rappelle que l’origine de la maladie est en train d’être déterminée par le ministère de la Santé et de l’Action sociale. Mais, précise-t-il : « aucun cas grave nécessitant une hospitalisation n’a été signalé

PAS DE DANGER SUR LE POISSON

S’agissant de la prise en charge des malades, le médecin renseigne qu’ils sont mis en quarantaine dans les maisons. Et, les équipes médicales les trouvent sur place pour les soigner. « Ce n’est pas une maladie très grave. Dès qu’ils sont pris en charge au bout de deux jours, ils commencent à guérir », a rassuré le médecin. Lequel informe que le Gouverneur de la région va tenir une réunion pour voir les dispositions à prendre avec les pêcheurs. « On en a discuté avec le préfet de Mbour pour que, dans la zone de Ndayane, dans la zone de Mbour et de Joal, la surveillance soit beaucoup plus active et aussi que les pêcheurs soient sensibilisés », a soutenu Dr Malik Ndiaye. A ceux qui craignaient de manger du poisson depuis l’apparition de cette maladie, le médecin les rassure. « Cette maladie n’a rien à voir avec le poisson. Les gens peuvent continuer à manger du poisson », dit-il.

EMEDIA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Marché central de thiès : Les vendeurs de poissons voient leur chiffre d’affaire baisser

Le phénomène de la maladie mystérieuse des pêcheurs de Thiaroye…