MAGAL PROKHANE L’HISTOIRE DE MAME DIARRA BOUSSO

Reportage à Thiès

Ce 10 février 2022, le Sénégal à l’instar de la communauté islamique célèbre le Magal de Porokhane rendu célèbre, une sainte créature de Dieu du nom de Sokhna Diarra BOUSSO,   mère de Cheikh Ahmadou BAMBA, illustre fondateur du mouridisme, à travers sa philosophie ascétique qui a largement contribué au rayonnement de la confrérie et de l’Islam. De son vrai nom, Mariama BOUSSO  naquit en 1883 dans le village de Golleré dans le Fouta Djallon de son illustre père Mohamed, issu d’une famille maraboutique  de la lignée du seau du prophète, l’envoyé d’Allah Mohamed Ibn Abdallah…

Depuis, la Sainteté de cette femme vertueuse, n’est plus à démontrer, à cause de sa recherche perpétuelle de la bénédiction divine. Très croyante, elle n’avait jamais raté une seule prière de sa vie. Elle était toujours pure et prête à communier  avec Dieu. Après la prière Mame Diarra BOUSSO s’adonnait en solitaire à une méditation profonde avec son Seigneur. Loin des turbulences  ici-bas. Pourtant, sa vie, quoique riche en actions de grâces, « n’a duré que le temps d’une rose éclose, l’espace d’un matin »  , car elle n’a vécu que 33 ans. Une existence certes brève, mais riche en enseignements et en  symboles sublimes, particulièrement pour les femmes dans la vie conjugale.  

 Sur le plan social, elle se mettait à l’écart des commérages de ses voisines, préférant s’adonner aux travaux domestiques,  à lire le Saint Coran ou psalmodier des poèmes dédiés au Prophète Mohamed. Toute sa vie durant, elle  se fixait comme seul but acquérir la bénédiction divine et de son illustre époux Mame Mor MBACKE à qui, elle se dévouait corps et âme pour le contenter et recueillir ses agréments. Des anecdotes foisonneront sur la vie et l’œuvre de cette femme à la dimension exceptionnelle qui va éclairer la voie de salut de plusieurs  générations. Lors d’une nuit d’orage, son époux , lui avait demandé de lui tenir une palissade pour lui permettre d’entrer dans la concession. Un geste qu’elle accomplit aussitôt  et jusqu’au matin. Pensant que son mari était toujours dans sa retraite pour des ablutions pour prier, tenait encore la palissade sous la pluie et la bourrasque. Ce n’est qu’au matin que son époux s’était  rendu compte que Sokhna Diarra pour ne le contrarier,  avait préféré souffrir du froid et de la pluie toute la nuit. Cette anecdote continue  d’alimenter les veillées dans les contrées pour encourager  et entretenir la flamme de la femme vertueuse et endurante dans le ménage. Mame Diarra BOUSSO était une femme de ménage exemplaire qui gardait un sourire radieux au travail et avec une grande abnégation à rendre service à sa famille et ses proches en toutes circonstances. Pourtant en ce début du 19 e Siècle, la vie était impossible en rase campagne avec la chaleur, les intempéries et le manque d’eau étaient  qui étaient t insoutenables. Très stoïque, elle ne se plaignait ni ne  rechignait à la tâche. Elle restait toujours égale à elle –même, c’est-à-dire toujours prête à subvenir aux sollicitations de ces compatriotes.

Le Magal de Porokhane cache bien des secrets de cette femme extraordinaire qu’est Sokhna Diarra  qui s’éteignit en  1866. Chaque année, des milliers de disciples  convergent vers le mausolée où elle repose désormais dans la grâce et les faveurs du Seigneur…   

42 thoughts on “MAGAL PROKHANE L’HISTOIRE DE MAME DIARRA BOUSSO

  1. Incredible quite a lot of useful information!
    long term effects of prescription drugs [url=https://rxpharmacyteam.com/]imitrex canadian pharmacy[/url] canadian pharmacy price checker

  2. Kudos! A lot of tips.
    canadian pharmacy androgel [url=https://canadianpharmacies-24h.com/]prescription drugs account for 25% of all healthcare-related costs[/url] help with erectile dysfunction

Laisser un commentaire