682 vues

M Babou sur l’affaire Amadou Woury Diallo (des faux médicaments) : « C’est une mafia organisée, on m’a même menacé de mort… »



L’affaire des faux médicaments

Dans l’affaire dite des faux médicaments, le plus grave serait –il  ailleurs que  dans la vente illicite et frauduleuse de ces substances ?

En marge du jugement à la cour d’appel de Thiès ce 24 juin 2019, l’avocat maitre Babou s’adressant à la presse a parlé de « menaces de mort » dont il serait victime,  de « mafia », (association secrète de malfaiteurs) et rappelé le caractère illégal de la grâce accordée à  Mamadou Woury Diallo.

Selon maître Babou qui défend les intérêts de l’ordre des pharmaciens, le Président de la république a lui même reconnu son erreur et dans ce cas, les juges peuvent bien « écarter » cet acte à défaut de pouvoir « l’annuler. »

Pour lui, l’état ne doit pas faire preuve de faiblesse dans  « ce qui n’est pas un dossier, mais une cause nationale ».

Il est donc déjà satisfait que l’affaire soit « retenue », et affirme que l’impunité risque d’encourager le crime, car le montant colossal d’un milliard trois cent cinquante millions (1 350 000 000frs) investis pour l’achat de qu’il considère « aussi nocif que la drogue », sert à tuer des milliers de personnes innocentes.

Puisque la presse internationale s’intéresse à l’affaire, il souhaiterait  pour l’image du Sénégal une peine exemplaire, lourde et dissuasive contre les coupables.

Pour ce qui le concerne, voici sa position « je résiste et résisterai à la corruption et aux menaces !»


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*