Actualités nationales - 2 semaines ago

L’utilisation du bracelet électronique autorisée

Chose promise chose due. La possibilité » d’introduire des bracelets électroniques dans le système judiciaire sénégalais pour décongestionner les prisons annoncé par le ministre vient d’être effective.

Les députés sénégalais ont adopté lundi, deux projets de loi dont l’un consacre le placement sous surveillance électronique comme mode d’aménagement des peines et l’autre modifie le code de procédure pénale et introduit l’assignation à résidence avec surveillance électronique comme alternative à la détention provisoire. Ceci en  l’absence du garde des Sceaux, Me Malick Sall empêché.

En effet pour des raisons indépendantes de sa volonté, le garde des sceaux s’est fait remplacer par son Secrétaire d’Etat, chargé des droits humains et de la promotion de la bonne gouvernance, Mamadou Sow. Ce dernier a bien défendu les deux  projets de loi

.Pour rappel, , Me Sall avait annoncé que son ministère était en train de travailler sur « la possibilité » d’introduire des bracelets électroniques dans le système judiciaire sénégalais pour décongestionner les prisons. Il avait souligné toutefois que cette réforme devrait d’abord passer à l’Assemblée nationale en Août dernier.

Sarah source APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Covid-19 : 0 décès 45 cas positifs dont 10 communautaires

0 décès lié à la Covid-19 une bonne nouvelle pour le Sénégal qui continue d’enregist…