1212 72047 l ue va decaisser 147 7 millions pour lutter contre le trafic d etres humains en afrique du nord M - L’UE va décaisser 147,7 millions € pour lutter contre le TRAFIC d’êtres humains en Afrique du Nord
Home actualités Internationales L’UE va décaisser 147,7 millions € pour lutter contre le TRAFIC d’êtres humains en Afrique du Nord
actualités Internationales - 12 décembre 2019

L’UE va décaisser 147,7 millions € pour lutter contre le TRAFIC d’êtres humains en Afrique du Nord

L’Union européenne (UE) affectera 147,7 millions d’euros à la lutte contre le trafic d’êtres humains et à la protection des personnes vulnérables en Afrique du Nord. C’est ce qu’a indiqué la Commission de l’Union européenne dans un communiqué publié hier. Le nouveau financement devrait être décaissé via le guichet Afrique du Nord du Fonds fiduciaire d’urgence pour l’Afrique. Il est constitué de quatre enveloppes qui seront affectées à quatre projets différents.

101,7 millions € serviront à soutenir le Maroc dans sa lutte contre le trafic d’êtres humains et les migrations irrégulières, en mettant un accent sur la sensibilisation de la jeunesse aux risques liés aux tentatives de traversée de la mer Méditerranée. 17 millions € serviront à soutenir les communautés et les enfants vulnérables en Libye par l’intermédiaire de l’Agence allemande de développement (GIZ) et de l’UNICEF, tandis que 24 millions € permettront d’aider les migrants bloqués dans le pays à retourner dans leur patrie d’origine et à mettre en œuvre des mesures de protection, en coopération avec l’Organisation internationale pour les migrations.

Enfin, 5 millions d’euros seront décaissés pour favoriser les opportunités économiques et développer la migration de main-d’œuvre en Afrique du Nord. « Le programme continuera à promouvoir l’esprit d’entreprise au niveau régional, la gouvernance de la migration de main-d’œuvre et l’élargissement des possibilités de mobilité de la main-d’œuvre », indique le communiqué. Pour rappel, le Fonds fiduciaire d’urgence de l’UE pour l’Afrique créé en novembre 2015 et doté d’un budget général de 4,6 milliards €, vise à s’attaquer aux causes profondes des déplacements forcés et des migrations irrégulières, dans un contexte marqué par la vulnérabilité croissante des migrants et des personnes déplacées en raison du conflit libyen.

thiesinfo.com avec Agence Ecofin


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Adjibou Soumaré aux Pays de la CEDEAO : « Il n’est pas intéressant qu’il y ait des problèmes dans nos pays après chaque élection»

De retour de la Côte d’Ivoire, où il a conduit, en tant que coordonnate…