LUC NICOLAI: Le « Pey per view » tue la lutte

ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Sport

Luc Nicolaï avait officiellement lancé l’initiative du » Pey per view » lors du combat Balla Gaye-Gris à Bordeaux en mars 2018, en conférence de presse hier, il a reconnu aujourd’hui qu’elle constituait un frein au développement de la lutte. « Je regrette le pay-per-view, avoue-t-il. Je ne dis pas que c’est mauvais. Cependant, vu la situation actuelle, j’avoue qu’il ne joue pas en faveur de la promotion du lutte. Il tue la lutte », a déclaré le promoteur de Modou Lo-Ama Baldé. Le promoteur Luc Nicolaï déclare que le combat se tiendra le 13 mars 2022.

« L’affiche Modou Lo-Ama Baldé est un combat royal. Depuis juillet 2019, après que Roc des Parcelles Assainies a battu Eumeu Sène, il a poussé cette couronne à l’extrême. C’est pourquoi le promoteur demande à l’Etat de faire une dérogation sur l’emplacement de l’affiche. Nous savons tous que l’arène nationale est trop petite pour accueillir ce combat « Nous demandons solennellement au gouvernement sénégalais d’ouvrir le stade Léopold Sédar Senghor pour nous permettre de mener à bien ce combat; nous demandons au gouvernement sénégalais de faire plaisir aux jeunes en ouvrant le stade spécifiquement pour ce combat choc», a déclaré Luc Nicolaï.

S’agissant de la violence notoire qui sévit dans l’arène ces derniers temps, une situation que déplore Luc Nicolaï. ‘’ Je vais prendre les choses en main. Le ’’face to face’’ d’avant combat aura bel et bien lieu. Et ça sera dans les tous prochains jours. J’ai fait 22 ans de carrière de promoteur. Ce combat est minime pour moi. Le combat aura lieu le 13 mars et le face to face va se tenir’’, a déclaré Luc Nicolaï.

Pour rappel le 1er face-a face devait se tenir dans les locaux de la sen tv mais a été perturbé par des scènes de violences idem pour la seconde tentative a l’arène nationale. « Ces temps-ci, il y a trop de violence dans la société Surtout chez les jeunes. Il faudrait que tout le monde joue sa partition. Les lutteurs ont une part de responsabilité dans cette violence. Ils doivent revoir leur communication pour sensibiliser la jeunesse. La violence n’a jamais rien réglé. Le sport doit nous réunir et non nous diviser’’, a déclaré Modou Lo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *