Litige foncier : l’Université de Thiès menace, le maire de la Ville explique

Actualités nationales

Un litige foncier oppose la mairie de Thiès et l’Université Iba Der Thiam de Thiès (UIDT), soutenue par ses syndicats et ses étudiants. L’édile de la Ville, Dr Babacar Diop, a fait part à la rectrice de l’université de sa volonté de récupérer le site où sont érigés le «Palais des congrès» de l’UIDT, qui abrite les enseignements, et l’«Auberge des jeunes», où logent les étudiants.
Le maire de Thiès se fonde sur le fait que le site est une propriété de la ville qu’il dirige et que son attribution à l’UIDT est provisoire. Dans une déclaration reprise ce samedi dans les colonnes de Le Quotidien, Dr Babacar Diop rappelle que le terrain en question, d’une superficie de 12 078 m2, est attaché au titre foncier 6000/Th et qu’il a été «acquis auprès de la Société sénégalaise d’importation cinématographique (SIDEC) en 2002».
Il détaille : «Par lettre n°774/Mdcl/Sc du 10 mai 2010, le ministre de la Décentralisation et des Collectivités territoriales de l’époque avait demandé la mise à disposition provisoire du Palais des congrès (auditorium) à la Coordination des étudiants de Thiès pour abriter les enseignements. Et cela, pour pallier la situation de crise universitaire. Aujourd’hui, le Conseil de la ville, par délibération, a autorisé la récupération de l’Auberge des jeunes, sise à côté de l’auditorium et sur son titre foncier, pour y construire la Bibliothèque municipale.»
Le maire de Thiès ajoute que «sous l’autorité du gouverneur de la région de Thiès, des démarches sont en cours pour régler cette situation peu confortable pour les deux institutions».   
A la suite de la Coordination des syndicats et étudiants, le Conseil d’administration (CA) de l’UIDT a engagé la bataille pour que le site reste dans le giron de l’université. Dans une résolution consultée par Le Quotidien, le CA rappelle «qu’à la suite de la requalification suivant décret n°2003-644 du 28 juillet 2003, les infrastructures dites ‘Palais des congrès’ et ‘Auberge des jeunes’ ont été affectées à l’UIDT par le Président Macky Sall en vue de résorber le déficit infrastructurel». 
Dès lors, les administrateurs de l’université basée à Thiès réaffirment «l’ancrage desdites infrastructures dans le patrimoine de l’UIDT». Dès lors, ils invitent leur rectrice «à entreprendre toutes les initiatives, y compris des actions en justice, pour la préservation du patrimoine».  

Seneweb

Tagged

27 thoughts on “Litige foncier : l’Université de Thiès menace, le maire de la Ville explique

  1. I do accept as true with all of the ideas you have presented to your post.They’re very convincing and can definitely work. Still, the posts are too brief for starters.Could you please lengthen them a little from next time? Thanks for thepost.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *