A la une à Thiès - 2 semaines ago

Litige foncier à Thialy: La communauté Sérère None compte sur le receveur des domaines pour récupérer ses terres

Litige foncier à Thialy: La communauté Sérère compte sur le receveur des domaines pour retrouver ses terres

Depuis  un certain temps, une sombre  affaire de désaffectation et d’affectation de terres à des tiers, pollue l’atmosphère au quartier Thialy et  environnants. Les populations, s’estimant lésées dans leur bon droit,  se constituent en un comité de veille et d’actions, pour recouvrer leurs legs ancestraux : Thionakh, Grand et Petit Thialy, devenus subitement, objets d’enjeux et de convoitises…

Au début de l’opération, tout le monde pensait  qu’il s’agissait d’une erreur administrative et ne s’en inquiétait, outre mesure. Mais avec le temps, les choses commencèrent à se préciser, à inquiéter  les autochtones à majorité des sérères-nones. Les localités de Thionakh, Grand et petit –Thialy, devenant subitement objets   d’enjeux de convoitises.Face à cette situation le porte-parole, a  passé  au crible, l’historique de la zone, au cours d’un point de  presse  : 

 «  Ces terres ont toujours été le patrimoine foncier de nos aïeux. Ils  les ont jadis exploitées, à usage d’habitation ou de pratiques culturales, des siècles durant ».Mais en 1986, avec l’explosion démographique et l’urbanisation, le lotissement de la zone à usage  d’habitat  a été nécessaire, suivant des clauses « d’accord-partie avec les autorités : « Chaque impacté de 1 hectare devra recevoir  3 parcelles, à titre de réparation de préjudice. » C’est pourquoi, les populations  qui disent avoir  labouré e semé  ces terres depuis leur plus tendre enfance depuis 15 à 20 ans, « ne veulent pas entendre parler d’expropriation encore moins d’affectation à des tiers, sous prétexte qu’elles n’ont pas été viabilisées, construites. »Et  notre interlocuteur  d’invoquer la fibre culturelle :  «  Nous autres sérères, sommes différents de beaucoup d’autres. Nous  ne monnayons jamais la terre. Cela est contraire à notre tradition ; nous préférons la cultiver ou la léguer aux générations futures »


Le Comité de veille et d’actions,  a alerté les autorités… 

En tout état de cause, les insurgés s’érigent bouclier,  pour défendre leurs intérêts matériels et moraux .Elles se sont  constituées  en un comité de veille et d’actions, rédigé une pétition avec ampliation aux  autorités administratives, municipales, à l’Evêque de Thiès, et aux chefs de services afférents dont le receveur des Impôts et Domaines. A partir de cet instant, il va de soi que le comité exhorte les populations à se rapprocher de l’instance. Dès lors,  le porte-voix lance un avertissement aux hommes d’affaires et autres particuliers  qui se ruent, pour acheter une parcelle dans cette zone litigieuse à problèmes, « à leurs risques et périls ».

Enfin, la communauté None promet d’aller plus loin dans la bataille, en fédérant leurs forces dans « les zones troubles »   comme Diassap où un litige foncier   d’une superficie de 31 hectares, oppose des villageois excédés  à un promoteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Grâce à L’IA, L’IEF de Thies ville, la Mairie de Thies, le Ministre Augustin Tine… Cheikh Malick Sow a subi une opération

Grâce à la prise en charge salutaire assuré par L’IA de Thies Pape Baba Diassé, L&rs…