296 vues

L’Iran porte SECOURS à 44 marins mer d’Oman

Après l’attaque présumée contre deux pétroliers en mer d’Oman, 44 membres d’équipage ont été repêchés par des secouristes iraniens, puis débarqués dans un port de la République islamique, selon l’agence de presse iranienne Irna. «44 marins ont été sauvés des eaux par une unité de secours de la Marine iranienne de la province d’Hormozgan (sud de l’Iran) et transférés au port de Bandar-é Jask», écrit l’agence citant une source informée. Deux pétroliers, le Front Altair et le Kokuka Courageus, respectivement sous pavillon des îles Marshall et du Panama, ont été vraisemblablement attaqués jeudi 13 juin en mer d’Oman près du détroit d’Ormuz, ont fait savoir leurs compagnies, provoquant une flambée de 4% des cours du pétrole.

Les autorités maritimes norvégiennes ont annoncé que le pétrolier Front Altair, propriété du groupe norvégien Frontline, a été «attaqué» entre les Émirats et l’Iran, trois(3) explosions ayant été signalées à bord. Une attaque dans la même zone aurait visé un autre navire, le Kokuka Courageous, a ajouté la Direction norvégienne des affaires maritimes dans un communiqué.

La Ve flotte américaine basée à Bahreïn a annoncé de son côté avoir reçu deux appels de détresse. «Nous sommes au courant de l’attaque de pétroliers en mer d’Oman. Les forces navales américaines de la région ont reçu deux appels de détresse distincts, l’un à 06 h 12 heure locale et l’autre à 07 h 00», a déclaré son porte-parole Joshua Frey. Le centre britannique des Opérations commerciales maritimes, qui dépend de la Royal Navy, a lui aussi fait état d’un incident de navigation en mer d’Oman.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.