148 vues

L’Iran menace de SAISIR un pétrolier britannique

Le secrétaire du Conseil de discernement de l’intérêt supérieur de l’Iran a déclaré le 5 juillet sur Twitter que les autorités iraniennes devaient «agir réciproquement» si Londres ne relâchait pas le pétrolier iranien arraisonné dans le détroit de Gibraltar. «En 40 ans d’histoire, la Révolution islamique n’a été à l’origine d’aucune tension, mais face à l’arrogance, on n’a jamais hésité à riposter. Si la Grande-Bretagne ne relâche pas le pétrolier iranien, il est du devoir des autorités responsables d’agir réciproquement et d’intercepter et de saisir un pétrolier britannique.» Le ministère iranien des Affaires étrangères a, à son tour, demandé dans un communiqué rendu public le 5 juillet la «libération immédiate» du navire. Selon la diplomatie iranienne, le navire se trouvait «dans les eaux internationales».

L’Iran adresse un message à Londres suite à «l’arraisonnement illégal» de son pétrolier à Gibraltar

Après avoir convoqué l’ambassadeur britannique à Téhéran en raison de «l’arraisonnement illégal» de son pétrolier dans le détroit de Gibraltar, le ministère iranien des Affaires étrangères a demandé dans un communiqué rendu public la «libération immédiate» du navire. «Nous exigeons que le pétrolier soit libéré rapidement», a déclaré le ministère iranien des Affaires étrangères dans un communiqué .





Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.