5DCB1521 DC87 4902 BF47 4DA30483181D 845x475 - Levée immunité parlementaire de SONKO en mode fast-track,la conférence des présidents tiendra une réunion dés ce Lundi
Home Actualités nationales Levée immunité parlementaire de SONKO en mode fast-track,la conférence des présidents tiendra une réunion dés ce Lundi
Actualités nationales - 3 semaines ago

Levée immunité parlementaire de SONKO en mode fast-track,la conférence des présidents tiendra une réunion dés ce Lundi

Les membres du bureau de l’assemblée nationale se sont réunis ce jeudi pour statuer sur le cas de leur collègue député,Ousmane SONKO. 

Le leader du parti pastef / Les patriotes,qui fait face, depuis quelques jours à une accusation de viol et de menaces de mort suite à la plainte de Adji SARR, une jeune masseuse de 20 ans. 

Les membres du Bureau de l’Assemblée nationale ont pris la décision de « la poursuite de la procédure suite à la requête du Garde des Sceaux, ministre de la Justice », pour la levée de l’immunité parlementaire du député Ousmane Sonko. A cet effet, une réunion, de la commission compétente sur cette même affaire devrait se tenir ce lundi 15 Février à 10 heures . Et cette rencontre devrait d’ailleurs déboucher sur l’élection de la commission ad hoc chargée d’examiner la requête du ministre de la Justice, Maître Malick Sall.

La suite devrait passer comme lettre à la poste, entre la mise sur pied de cette commission, l’audition du député mis en cause et le passage en séance plénière pour statuer sur la levée de son immunité parlementaire.

La commission ad hoc va approfondir son enquête en auditionnant SONKO avant de produire un rapport ; celui-ci sera présenté en plénière où l’ensemble des élus seront présents pour son examen. À l’issue de cette séance plénière, les dés seront jetés pour Ousmane SONKO concernant son immunité.

De leur côté, dans une lettre adressée au président de l’assemblée nationale Moustapha NIASS, le pool d’avocats commis par SONKO, attire l’attention des députés sur 4 points: Me Bamba CISSÉ et ses collègues, leur demandent de requérir du procureur et du juge d’instruction en charge du dossier, « le seul rapport existant, produit moins de 24 heures après les faits supposés de viol » , les déclarations des témoins et de l’accusatrice, la déposition d’un des témoins ayant nommément cité une personnalité, membre du groupe Benno bokk yakar, et enfin, « le réquisitoire introductif du parquet, lequel constitue un acte de poursuite initiée avant même que l’immunité ne soit levée, en violation de loi ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Affaire Ousmane SONKO : Idrissa Seck lui conseille de faire comme lui…

Aprés la sortie du ministre de l’intérieur Antoine Diome hier, au tour…