989 vues

Les lions auraient-ils appliqué les « consignes » du « coach Macky » ?



lions du senegal

« La Téranga au Sénégal et les crocs sur le terrain » ! Les lions auraient-ils  appliqué les « consignes » du « coach Macky » ?

En tout cas, l’équipe nationale  est en quart de finale de la CAN Egypte 2019, après avoir âprement défendu pendant plus de 75 minutes une avance acquise depuis la 15ème minute, grâce à un but de Sadio Mané.

Au-delà de la faveur naturelle des pronostics, les joueurs d’Aliou Cissé ont été solides en défense, en particulier avec un Kalidou Coulibaly toujours efficace et impérial ; ils ont gagné des duels souvent délicats et poussé l’adversaire à la faute (le gardien de l’Ouganda Dénis Onyango est resté sur le terrain grâce à la clémence de l’arbitre).

Cependant, si la sérénité et l’engagement les ont conduits à la victoire, le cas de Sadio Mané, « ange » et « démon » pour le but marqué et le pénalty raté, devrait conduire à une réflexion particulièrement basée sur le coaching, le management et le statut des « joueurs-vedettes. »

Heureusement qu’à la fin du match, l’attaquant de Liverpool a lui-même décidé humblement de « laisser désormais aux autres leurs chances pour tirer les pénaltys » en promettant de « s’y exercer davantage dès son retour en club ».

Bête noire des équipes de l’Afrique de l’est (Kenya, Tanzanie et Ouganda ), le Sénégal qui va affronter en quart le Bénin qui est venu à bout des « lions de l’atlas » du Maroc, devra tenir compte d’au moins trois choses pour le succès des « lions de la Téranga » : quand on domine un adversaire, il faut le matérialiser par des buts, quand un joueur manque d’inspiration, il faut le remplacer, et enfin, quelle que soit la valeur d’un joueur, l’intérêt du groupe doit primer sur des calculs de « meilleur butteur » ou « ballon d’or » et cela, Sadio Mané l’a heureusement bien compris.

thies info


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*