Dr Bousso Covid-19
Home Thies à la une Les avertissements et points d’analyse du Dr Bousso, sur la situation épidémiologique du Covid-19
Thies à la une - 28 avril 2020

Les avertissements et points d’analyse du Dr Bousso, sur la situation épidémiologique du Covid-19

Ce que le Dr Bousso n’a pas dit…

Après la situation de ce lundi 27 avril 2020, présentée sur le Covid-19, par le ministère de la santé et de l’action sociale, le docteur Abdoulaye Bousso, chef du centre de traitement des maladies infectieuses, a fàit une sortie qui mérite une attention particulière.

Pour plusieurs raisons. C’est d’abord un fait rare, mais il y a aussi et surtout ce « qu’il faut lire entre les lignes ».

Au décryptage de son discours, (qu’il n’a pas tenu pour rien), l’essentiel semble être dans ce qui a été implicitement dit. Il nous parle de 735 cas positifs « notifiés ». Cela veut-il dire qu’il existe des cas non « notifiés » ? 

Ce qu’il a clairement dit par contre, c’est qu’on est dans une « phase ascendante » et il ajoute  « on le constate tous,  dans ces types de maladies respiratoires, la contamination est très rapides, à l’instar des autres pays. » Sommes-nous différents des autres ?

Dépistage de masse  pas encore à l’ordre du jour

Ce que le Dr Bousso n’a pas dit, mais veut nous le faire comprendre, c’est que l’heure est grave. Très grave. Cependant, dans les stratégies mises en œuvre pour limiter la contagion, il écarte pour le moment le dépistage de masse. Pour l’insuffisance des moyens qui seraient nécessaires, mais surtout pour le caractère sournois  du coronavirus qui peut faire 14 jours d’incubation sans se manifester.

Cela veut dire que « le test peut être négatif aujourd’hui, et positif le lendemain, sur le même porteur asymptomatique. »

Option test diagnostic rapide (TDR)

La meilleure option pour les 16 000 000  de sénégalais, selon le docteur Bousso, est celle dutestdiagnostic rapide (TDR). Des essais sont en cours à ce niveau, mais il faudrait encore attendre le feu vert de l’OMS.

Si on retient encore de son discours que « le Covid-19 est maintenant dans 11 régions du Sénégal », que « la moyenne d’âge est 34, 7%, donc une majorité de jeunes » mais que  sur « les 14 cas graves, les 3 décédés ont une moyenne d’âge de 69 ans »,  son avertissement est clair.

Les raisons d’être optimistes

Il y a cependant au moins deux raisons de rester optimistes et garder espoir : les compétences qui ont permis de « réaliser en cette période  10354 tests  par le niveau central et 678 tests par IRSF », et l’information selon laquelle  « aucun membre des personnels des centres de traitement n’a été contaminé, sur 700 patients suivis. »

Ce que le docteur Bousso n’a pas dit, mais veut nous le faire comprendre, c’est qu’il faut respecter les consignes, rester prudent et chez soi.

Ce que le Dr Bousso n’a pas dit enfin, c’est de réfléchir à cette pensée du sociologue français Fréderic Gaussen « la plupart des gens n’entendent rien. Les rares qui entendent, n’écoutent pas. Les rares qui écoutent, ne comprennent pas. Quant à ceux qui pourraient comprendre, ils s’en fichent ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Le Maire de Thies Talla Sylla Désigné “Bayou Daara” par des Serignes Daaras

Le Maire de Thies Talla Sylla Désigné “Bayou Daara” par des Seri…