406 vues

LE RASSEMBLEMENT DE LA PLATEFORME « AAR LI NU BOKK » INTERDIT



 Le Préfet de Dakar a interdit pour « menaces réelles de trouble à l’ordre public » le rassemblement initialement prévu ce vendredi à partir de 14h à la Place de la Nation à l’initiative de la plateforme « Aar li nu bokk », a appris l’APS. L’autorité invoque « des menaces réelles de troubles à l’ordre public ; l’incitation à la violence à travers des propos irrévérencieux à l’endroit des institutions publiques ; des risques d’infiltration par des individus malintentionnés », selon l’arrêté d’interdiction consulté par l’APS. Mise sur pied à la suite des allégations de corruption contenues dans un reportage de la BBC et visant Aliou Sall, frère du chef de l’Etat Macky Sall, dans le cadre des contrats pour l’exploitation du pétrole et du gaz découverts sur la Grande Côte, la plateforme « Aar li nu bokk » avait appelé à un rassemblement citoyen pour la transparence dans la gestion des ressources naturelles. « Depuis près de sept ans, des Sénégalaises et Sénégalais de l’intérieur du pays et de la diaspora, experts, acteurs politiques, militants de la société civile, journalistes et tant d’autres, se mobilisent, sans jamais faiblir, ni renoncer, pour documenter et dénoncer la spoliation des ressources naturelles du Sénégal, notamment le Pétrole et le Gaz », selon les membre de cette plateforme constituée d’organisation de la société civile, de partis politiques, etc. Lors d’un point de presse organisé vendredi dans la matinée, les responsables de la Plateforme ont réaffirmé leur volonté de « tenir ce rassemblement pacifique » malgré cette mesure d’interdiction et dénoncé « cette propension des autorités à restreindre les libertés publiques ». Le procureur de la République Serigne Bassirou Guèye a pour sa part annoncé mercredi l’ouverture d’une « enquête complète et approfondie » sur l’affaire Petro-Tim à la suite des allégations de corruption contenues dans un reportage de la BBC et les fuites d’un rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) sur le même sujet. Les avocats de Aliou Sall, par ailleurs directeur général de la Caisse des dépôts et consignation (CDC), ont décidé de surseoir à la plainte qu’ils envisageaient de déposer contre la BBC et annoncé la saisine du médiateur de la télévision britannique. Cette décision fait suite à la saisine du procureur de la République pour l’ouverture d’une information judiciaire sur les allégations de corruption relayées par la BBC.

Source : APS


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*