« Le Projet Shep a donné des résultats très satisfaisants au Sénégal » Tatsuo ARAI Ambassadeur du Japon

Thies actualites senegal

Atelier Final du Projet Shep des Producteurs Horticoles à Diamniadio

Pape Malick NDAO, secrétaire général du ministère de l’Agriculture du Sénégal a clôturé ce 25 janvier à Diamniadio,  la cérémonie officielle de fermeture du projet SHEP. Il avait à ses côtés, son Excellence l’ambassadeur du Japon, les partenaires et les principaux acteurs de la filière. Il a fait l’historique du projet qu’il a présenté comme un modèle d’autonomisation des petits producteurs au niveau de la zone des Niayes et mis en œuvre par le gouvernement du Sénégal travers la Direction  de l’Agriculture et de l’Equipement Rural, la direction de l’Horticulture , financé par la JICA et le gouvernement du Japon, depuis 2017 .


Au cours de cet atelier  , « les producteurs ont apporté de bons témoignages sur l’appui du projet  Shep qui leur a permis d’être autonomes, de renforcer leurs capacités et de maîtriser le marché , dans le cadre de la commercialisation de leurs produits. » Pour Mr NDAO, le modèle Shep est entrain de faire tache d’huile, au niveau des projets et programmes du ministère de l’agriculture qui ont un ancrage au niveau de l’Horticulture.  

« Le Projet Shep a donné des résultats très satisfaisants au Sénégal » Tatsuo ARAI Ambassadeur du Japon

 Auparavant, L’ambassadeur qui, dans  historique de la mise en œuvre du projet, a réaffirmé la volonté « le gouvernement du Japon qu’il dit «attacher du prix à  poursuivre et à intensifier, ce modèle de partenariat qui favorise le partage du savoir et de travailler et de collaborer ensemble avec le Sénégal» 

Quant à Mme DIEYE.  Directrice de l’ANCAR dans la zone des Niayes, pour la mise en œuvre du projet. Elle   s’est félicitée des résultats non exhaustifs, avec une grande satisfaction, considérant que c’est une approche très pertinente pour les producteurs, « allant de la posture pour vendre à la posture de produire pour vendre. »., ce qui vient régler les problèmes  de la commercialisation des produits agricoles, une problématique dont les producteurs sont confrontés, dans la zone des Niayes… »

Atelier de clôture du projet shep aprés 5 ans de mise en œuvre dans le cadre de la coopération avec la république du Japon.

Le projet shep se veut une solution aux problèmes de commercialisation des produits horticoles , un problème auquel sont confrontés notamment les producteurs de la zone des Niayes.

Au cours de ces 5 années, prés de 2500 producteurs et 78 groupements ont été touchés par ce projet qui consiste à les capaciter en les faisant passer de la posture de produire pour vendre seulement à celle de produire et effectuer sa propre vente. 

Une grande réussite à en croire Mme Diéye directrice Ancar( agence chargée de la mise en œuvre du projet shep) zone des Niayes, avec des résultats à terme de 30% d’amélioration de revenus de ces producteurs et horticulteurs qui sont maintenant autonomes grâce à la mise en œuvre du projet shep.

Cette cérémonie s’est tenue sous la houlette du ministère de l’agriculture et aussi la présence de l’ambassadeur du japon au Sénégal qui d’ailleurs est en fin de mission mais promet une continuité dans la collaboration sénégalo-japonaise après avoir monté une très grande satisfaction suite au bon déroulement du projet.

Laisser un commentaire