451 vues

Le pétrolier britannique Stena Impero ARRAISONNÉ par l’Iran

 Le pétrolier britannique Stena Impero saisi le 19 juillet par les Gardiens de la révolution islamique dans le détroit d’Ormuz et redirigé vers la côte iranienne.  Le bateau de 30.000 tonnes qui serait à l’ancre non loin du port iranien de Bandar Abbas.

​Le 19 juillet, la chaîne de télévision iranienne Press TV a annoncé que les Gardiens de la révolution islamique avaient arraisonné le pétrolier britannique Stena Impero dans le détroit d’Ormuz. Au total, 23 marins se trouvent à bord du bateau, dont trois (3) Russes, d’après Northern Marine Management Ltd, qui gère le pétrolier. Selon l’agence de presse iranienne Fars qui se réfère à un responsable de la Marine iranienne, le navire a été escorté au port de Bandar Abbas pour une enquête après avoir percuté un bateau de pêche et ignoré un appel de détresse. L’équipage, composé de 23 marins, se trouve désormais à Bandar Abbas et restera à bord du pétrolier jusqu’à la fin de l’enquête, précise l’agence.

D’après l’agence de presse IRNA, le pétrolier a été saisi parce qu’il avait débranché son système d’identification et ne réagissait pas aux avertissements. Le Stena Impero a été confisqué quelques heures après la décision de la Cour suprême de Gibraltar de prolonger de 30 jours l’immobilisation du Grace 1, un pétrolier iranien qui avait été saisi par la police et les douanes de Gibraltar, assistées d’un détachement des Royal Marines britanniques, le 4 juillet, sur consigne des États-Unis.

Après l’arraisonnement du pétrolier Grace 1, le guide suprême de la Révolution islamique, l’ayatollah Ali Khamenei, avait notamment promis que l’Iran y répondrait «au moment et à l’endroit opportuns», sans donner plus de précisions. Toutes les actions entreprises par l’Iran dans le golfe Persique sont conformes aux normes du droit maritime, a déclaré samedi 20 juillet sur Twitter le ministre iranien des Affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif.

«À la différence de la piraterie dans le détroit de Gibraltar, nos actions dans le golfe Persique sont destinées à faire respecter le droit maritime international», a indiqué M.Zarif.Selon le ministre, Téhéran garantit la sécurité dans le golfe Persique et le détroit d’Ormuz. «Le Royaume-Uni doit cesser d’être un complice du terrorisme économique des États-Unis», a-t-il ajouté.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*