558 vues

Le Pentagone donne des DÉTAILS sur son récent tir de MISSILE de moyenne portée



Le département américain à la Défense a confirmé que le missile à portée intermédiaire testé le 18 août avait été tiré par un système Mk-41 qui se distinguait de celui installé en Roumanie.

Les États-Unis ont utilisé une plateforme de lancement vertical Mk-41 semblable à celle déployée en Roumanie pour mener dimanche 18 août un tir d’essai d’un missile de croisière à portée intermédiaire, mais les caractéristiques du système de tir étaient différentes, a déclaré le porte-parole du Pentagone Robert Carver. «Nous avons utilisé une plateforme Mk-41. Elle n’était pas la même que celle qui fait partie du système purement défensif Aegis Ashore», a indiqué M.Carver.

Lundi 19 août, le pentagone a annoncé avoir mené la veille un tir d’essai d’un missile basé au sol d’une portée supérieure à 500 km, doté d’une ogive conventionnelle. Les missiles de ce type étaient interdits par le Traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (FNI) dont les États-Unis s’étaient retirés le 2 août. Plus tard, le Pentagone a confirmé avoir testé une version du missile de croisière Tomahawk destinée à détruire des cibles au sol. La Roumanie héberge depuis 2016 une base militaire américaine qui est équipée de plusieurs plateformes de tir Mk-41 et de missiles SM-3 du système Aegis Ashore. Selon l’armée américaine, ces missiles sont destinés à intercepter les missiles balistiques.

La Russie a plusieurs fois accusé les États-Unis d’utiliser les Mk-41 qui peuvent servir à tirer des missiles de croisière Tomahawk, en violation du Traité FNI. Washington a rejeté ces accusations.Le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que le tir du 18 août était «une nouvelle preuve convaincante que les Mk-41 sont destinés à tirer les missiles d’interception, mais aussi des missiles de croisière».



1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*