US Navy 050110 N 9851B 056 Sailors aboard the guided missile destroyer USS Curtis Wilbur DDG 54 stabilize a crate containing a Tomahawk cruise missile - Le Pentagone donne des DÉTAILS sur son récent tir de MISSILE de moyenne portée
Home actualités Internationales Le Pentagone donne des DÉTAILS sur son récent tir de MISSILE de moyenne portée
actualités Internationales - 21 août 2019

Le Pentagone donne des DÉTAILS sur son récent tir de MISSILE de moyenne portée

Le département américain à la Défense a confirmé que le missile à portée intermédiaire testé le 18 août avait été tiré par un système Mk-41 qui se distinguait de celui installé en Roumanie.

Les États-Unis ont utilisé une plateforme de lancement vertical Mk-41 semblable à celle déployée en Roumanie pour mener dimanche 18 août un tir d’essai d’un missile de croisière à portée intermédiaire, mais les caractéristiques du système de tir étaient différentes, a déclaré le porte-parole du Pentagone Robert Carver. «Nous avons utilisé une plateforme Mk-41. Elle n’était pas la même que celle qui fait partie du système purement défensif Aegis Ashore», a indiqué M.Carver.

Lundi 19 août, le pentagone a annoncé avoir mené la veille un tir d’essai d’un missile basé au sol d’une portée supérieure à 500 km, doté d’une ogive conventionnelle. Les missiles de ce type étaient interdits par le Traité sur les armes nucléaires à portée intermédiaire (FNI) dont les États-Unis s’étaient retirés le 2 août. Plus tard, le Pentagone a confirmé avoir testé une version du missile de croisière Tomahawk destinée à détruire des cibles au sol. La Roumanie héberge depuis 2016 une base militaire américaine qui est équipée de plusieurs plateformes de tir Mk-41 et de missiles SM-3 du système Aegis Ashore. Selon l’armée américaine, ces missiles sont destinés à intercepter les missiles balistiques.

La Russie a plusieurs fois accusé les États-Unis d’utiliser les Mk-41 qui peuvent servir à tirer des missiles de croisière Tomahawk, en violation du Traité FNI. Washington a rejeté ces accusations.Le ministère russe des Affaires étrangères a estimé que le tir du 18 août était «une nouvelle preuve convaincante que les Mk-41 sont destinés à tirer les missiles d’interception, mais aussi des missiles de croisière».


Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Agression au consulat du Sénégal à Paris: Réaction du ministère des Affaires étrangères

Voici la réaction du ministère et la lettre de l’épouse du plai…