69 vues

Le match livré par le Sénégal contre le Kenya, est tout simplement celui de « l’émergence. »

Le  match livré par le Sénégal contre le Kenya, est tout simplement celui de « l’émergence. »

En effet, après le naufrage devant l’Algérie, le Sénégal « sort la tête de l’eau » avec cette victoire (3-0),  mais avec cependant beaucoup de lacunes à corriger dans le positionnement (face au bloc bas imposé par l’adversaire, ne fallait-il pas être plus agressif ?), dans la récupération (des balles pratiquement offertes), dans  la concentration, (cause pour laquelle Sadio Mané a raté son 1er  pénalty.)

 C’est parce qu’il en est conscient qu’Aliou Cissé a jugé « qu’il y a des motifs de satisfactions dans la matérialisation de sa philosophie de jeu, mais que l’équipe peut mieux faire et les attaquants plus efficaces ».

Pourquoi devant les kenyans qui ne sont pas des foudres de guerre attendre la 62ème minute pour scorer par Ismaïlia Sarr avant le doublet de Sadio Mané ? Pourquoi Mbaye Niang qui ne marque pas reste toujours titulaire ?

En 8ème de finale, le Sénégal devra prouver devant l’Ouganda  qu’il n’est pas fort que sur le papier, comme il l’a fait avec l’entraineur du Kenya Sébastien Migné qui dit maintenant ne l’avoir jamais traité de « d’équipe faible mentalement.»


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*