maire Alioune SARR
Home Thies à la une Le maire Alioune SARR remet un lot de parcelles à la population de Mbomboye
Thies à la une - 10 février 2020

Le maire Alioune SARR remet un lot de parcelles à la population de Mbomboye

Le maire Alioune SARR remet un lot de parcelles à la population de Mbomboye

Alioune Sarr, maire de la commune de Notto Diobass, a remis 1405 titres d’attribution de parcelles à usage d’habitation aux populations de Mbomboye, localité de sa commune. Le maire vient de satisfaire ainsi. Une vieille doléance de ses administrés. Une réponse, dit-il  à la question foncière agitée quelques temps plutôt .Conscient de ses responsabilités  de maire et natif de la localité, se dit soucieux de son développement et entend user des règles de bienséance dans l’exercice de ses attributions.

 Toutefois, Alioune Sarr  invite les populations à plus d’unité et de cohésion pour l’atteinte des objectifs. Il leur a aussi  révélé, après la cession des terres,l’entame de la deuxième phase de son programme avec  l’implantation d’entreprises,  pour sédentariser la jeunesse, dans leur terroir. Une raison supplémentaire à d’avantage insisté, » sur l’union des cœurs et des esprits. ».

 Notto –Diobass, futur territoire émergent…

A Notto, le maire s’est réjoui  de la coopération  du Sénégal  avec l’Union européen pour un projet agricole  de 54 millions en faveur des jeunes. Sur l’attribution des terres, notamment sur les désaffectations, le maire de Notto Diobass est formel  et réitère les dispositions du domaine national à la désaffection des terres attribuées, au profit d’éventuels demandeurs : « Chaque jour, des milliers de terres sont affectées aux populations », conformément à la loi. Argumente le maire.  Face aux opportunités (implantations d’entreprises, d’hôtels etc),  qu’offre l’aéroport AIBD aux populations de Mbomboye, semblent rencontrer  la volonté d’Alioune Sarr et de son équipe qui  nourrissent un projet –territoire, pour faire de Notto, un territoire-émergent.  Face aux récriminations et marche du mouvement des jeunes, Alioune Sarr considère  «  qu’ils ont le droit d’user de leur droit constitutionnel et les considère même, comme des interlocuteurs ; tant qu’ils obéissent   à la loi et au respect des institutions. (vidéo)

Alioune Sarr, maire de la commune de Notto Diobass, a remis 1405 titres d’attribution de parcelles à usage d’habitation aux populations de Mbomboye, localité de sa commune. Le maire vient de satisfaire ainsi. Une vieille doléance de ses administrés. Une réponse, dit-il  à la question foncière agitée quelques temps plutôt .Conscient de ses responsabilités  de maire et natif de la localité, se dit soucieux de son développement et entend user des règles de bienséance dans l’exercice de ses attributions.

 Toutefois, Alioune Sarr  invite les populations à plus d’unité et de cohésion pour l’atteinte des objectifs. Il leur a révélé la deuxième phase de son programme de l’implantation d’entreprises pour fixer la jeunesse dans leur terroir. Une raison supplémentaire à d’avantage insisté, » sur l’union des cœurs et des esprits. ».

 Notto –Diobass, futur territoire émergent…

A Notto, le maire s’est réjoui  de la coopération  du Sénégal  avec l’Union européen pour un projet agricole  de 54 millions en faveur des jeunes. Sur l’attribution des terres, notamment sur les désaffectations, le maire de Notto Diobass est formel  et réitère les dispositions du domaine national à la désaffection des terres attribuées, au profit d’éventuels demandeurs : « Chaque jour, des milliers de terres sont affectées aux populations », conformément à la loi. Argumente le maire.  Face aux opportunités (implantations d’entreprises, d’hôtels etc),  qu’offre l’aéroport AIBD aux populations de Mbomboye, semblent rencontrer  la volonté d’Alioune Sarr et de son équipe qui  nourrissent un projet –territoire, pour faire de Notto, un territoire-émergent.  Face aux récriminations et marche Sentinelles, un mouvement local  de jeunes, Alioune Sarr considère  «  qu’ils ont le droit de marcher, d’user de leur droit constitutionnel et les considère même, comme des interlocuteurs ; tant qu’ils obéissent   à la loi et au respect des institutions. (vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Mbour : encore un problème foncier !

Le torchon brûle encore entre la mairie de « Nguéniène » et les éleveurs de la c…