A la une à Thiès - 2 semaines ago

KORITE/THIES : Idrissa Seck ira-t-il prier à Moussanté ?

L’ancien Premier ministre et Président du parti Rewmi, Idrissa Seck, assistera-t-il, ce week-end, parmi les siens, à la prière de l’Aïd El Fitr ou Korité qui sera dirigée à la Grande mosquée de Moussanté par l’imam Ratib, Tafsir Babacar Ndiour ?

Un évènement marquant la fin du mois de ramadan dans un contexte sanitaire particulier lié à la pandémie du coronavirus. Au delà du caractère strictement religieux, le déplacement du Président du Conseil départemental de Thiès à la grande mosquée de Moussanté pour y effectuer les prières de Korité ou de tabaski fait partie de l’agenda politique de son existence.

En tout cas, la non-célébration de la Korité à la grande mosquée de Moussanté serait une « erreur monumentale » pour l’ancien Premier ministre, qui ne saurait effectuer sa prière sans respecter les mesures barrières, à savoir le port du masque, la distanciation entre fidèles, le lavage des mains etc.

Aussi, Idrissa Seck, en islamologue averti, ne perdrait pas de vue que « l’islam exige d’être épaule contre épaule pour effectuer une prière collective. Mieux, il ne doit pas y avoir d’espaces entre les gens dans les rangs. Et pour respecter les normes religieuses et spirituelles, on doit s’aligner au point que nos épaules se touchent les unes les autres et ne pas laisser d’espace afin que le rang ne soit pas interrompu ».

En un mot, les fidèles musulmans se doivent de dresser les rangs (défal leen sappé yi) « rapprochez les épaules, fermez les espaces ». En tout état de cause, on pense qu’il est bien de sa responsabilité, lui qui se réfère toujours à l’islam, de veiller à la sécurité sanitaire des fidèles, donc de faire respecter les gestes barrières pour éviter une éventuelle contamination dans la grande Mosquée.

Il serait intéressant de rappeler qu’au lendemain de l’adresse du Chef de l’Etat à la Nation du lundi 23 mars 2020 consacré aux nouvelles mesures prises pour contenir la propagation de la pandémie du Covid-19, invitant à l’union sacrée de toute la classe politique pour la conjugaison de tous les efforts face au mal, l’ancien Premier ministre Idrissa Seck, s’était dit prêt, dans l’intérêt supérieur de la Nation, à apporter son soutien au Président Macky Sall.

Le mardi 24 mars 2020, il a été le premier responsable de l’opposition a etre reçu au Palais pour des échanges fructueux (avis et recommandations) avec le Père de la Nation sur « la situation du Sénégal devant les menaces du Covid-19 ». Au sortir de sa rencontre avec le Président Sall, une audience inédite, le Président du parti Rewmi avait surtout insisté à l’attention du peuple sénégalais sur « le respect des mesures d’hygiène prescrites par les autorités ».

Le Président du Conseil départemental de Thiès n’avait surtout pas manqué d’« encourager l’Assemblée Nationale à voter toute loi propre à accompagner l’action du Président de la République dans ce sens ». Ce d’autant que, disait-il, « dès lors qu’il n’y a pas encore de vaccin, ni de médicament contre le Covid-19, seul le respect de ces consignes est efficace pour ne pas subir ce que d’autres pays comme l’Italie vivent ». Seulement depuis lors personne ne l’a plus revu dehors.

Peut-être aussi que l’enfant de Thies a mille fois raison. En ces moments de grande pandémie, le « Rester chez soi » pour ceux qui sont dans les bonnes dispositions, constitue la meilleure attitude pour briser la chaîne de la transmission pour enfin baliser le terrain pour un futur meilleur et prometteur, un voyage paisible, vers le palais de la République.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Boubacar Diarra: L’invité de Thies info

L’invité de Thies info, Boubacar Diarra fait de point de la situation de la Pandémie…