journee de reboisement du mouvem 845x475 - Journée de Reboisement du Mouvement de Solidarité pour le développement de Guinguinéo
Home A la une à Thiès Journée de Reboisement du Mouvement de Solidarité pour le développement de Guinguinéo
A la une à Thiès - 10 août 2020

Journée de Reboisement du Mouvement de Solidarité pour le développement de Guinguinéo

Journée de Reboisement du Mouvement de Solidarité pour le développement de Guinguinéo

Le Mouvement de Solidarité  de la commune de Guinguinéo, regroupant des natifs de la ville mais aussi de la diaspora,  dont plusieurs filles venues de la capitale française sont à pied d’œuvre pour reverdir leur environnement , à travers cet acte de citoyenneté a expliqué, Moussa BA. Ce dernier étant le   porte-parole, par ailleurs responsable département du sport  de la localité. «  L’objectif de ces volontaires est avant tout d’ordre humanitaire, estimant « que leur principal souci est  de développer leur ville » : On peut noter dans leur actif, plusieurs actions sociales dont  la distribution d’aides financières aux couches sociales impactées par la le contexte sanitaire de la covid-19. Sur  le plan opérationnel, la première activité sur le terrain est le reboisement  d’arbres fruitiers au Cem de feu imam Abou DIA W et l école élémentaire Doudou KANTE, vieille de 70 ans. Les volontaires envisagent de planter 665 arbres répartis de moitié entre les deux établissements. Pour un  bon suivi  des plants, un comité composé d’ élèves a été mis sur pied pour le suivi pendant toute l’année en cours. Au terme de l’évaluation et si cette dernière s’avère concluante, les élèves, les plus méritants, seront récompensés a précisé Moussa BA. Sur le plan des perspectives, les volontaires caressent l’idée « d’implantations de jardins potagers et d’exploitation  avicoles, pour l’autonomisation des coopératives scolaires. »Manque  criard d’infrastructures sportives…

D’autres parts, le mouvement  plaide, au près de  l’Etat, des infrastructures sportives pour l’épanouissement de la jeunesse : « Moussa BA e ses pairs  souhaitent enfin, «  qu’après quinze ans de léthargie et de promesses non tenues, la relance des travaux du stade olympique de 200 places  dont la pose de la première pierre date de 2005 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Thiès MICRO TROTTOIR Wadial Décembre Ak Coronabi au marché central de Thiès

Thiès MICRO TROTTOIR Wadial Decembre Ak Coronabi au marché central de Thi&eg…