1 305 vues

INCROYABLE! SA CHAÎNE EN OR DISPARAÎT EN PLEIN CONCERT AU BRESIL, AKON ACCUSE A TORD LES SENEGALAIS



INCROYABLE! SA CHAÎNE DISPARAÎT EN PLEIN CONCERT AU BRESIL, AKON ACCUSE A TORD LES SENEGALAIS

INCROYABLE! SA CHAÎNE DISPARAÎT EN PLEIN CONCERT AU BRESIL, AKON ACCUSE A TORD LES SENEGALAIS

LA FACE OBSCURE DE AKON : Un sénégalais à part

«Akon, une vraie bêtise personnifiée». Ainsi pourrait-on qualifier la star sénégalo-américaine de R’nB, de son vrai nom Alioune Badara Thiam, qui, même s’il est sénégalais de sang, ne le serait certainement pas de cœur. Sinon comment oserait-il se permettre de s’illustrer à travers cet ignominieux comportement digne d’un singe de la préhistoire, dans une affaire peut-être même orchestrée de toutes pièces autour d’une «douteuse histoire de vol», aussi invraisemblable que cela paraisse, au préjudice de ses «sœurs» et «frères» de pays établis loin du terroir natal.

Un vil geste que Salif Keïta se refuserait, pour tout l’or du monde, de déverser au visage de son cher peuple malien. Un affront, une insolence qu’un Youssou Ndour du Sénégal ou un Alpha Blondy de la Côte-d’Ivoire éviteraient de perpétrer contre l’image de leurs pays. Quelle dent le super-milliardaire garderait-il contre son pays d’origine ? Comment a-t-il osé, au cours d’un concert au Brésil, accuser publiquement la communauté sénégalaise présente à la fête de «vol d’une chaine en or» qu’il portait par devers lui, ce au moment de prendre la température du bain de foule sur les lieux. On lui aurait chipé sa chaine en or à l’instant même où il se trouvait juste au milieu de ses compatriotes sénégalais, selon ses dires. Et se pose la question de savoir comment le chanteur, croyant devoir se permettre de « P… » plus haut que son « C… », pourrait-il penser que sur lesdits lieux se trouvaient seuls des sénégalais au point d’avoir causé un tel tort à de dignes filles et fils d’un pays fier de ses enfants. Ce serait vraiment de la pure ânerie pour la star que de se rabaisser à niveau de bestialité.

Comment peut-il, ce richissime artiste, qui s’apprête à être propriétaire d’un hôtel à Mbodiène qui lui reviendrait à environ plusieurs dizaines de milliards de FCFA, dont les actes laissent croire qu’il nourrirait aujourd’hui une haine contre son pays, se rabaisser à ce point au point de n’hésiter guère à ternir l’image de ses compatriotes pour banale et hasardeuse histoire de vol ? Quel problème vraiment Akon penserait-il pouvoir avoir avec son pays, le Sénégal ?

On comprendrait mal qu’un artiste immensément riche, porte-standard de son pays, puisse en arriver à se déculotter de la sorte. Serait-ce simplement dû au fait que l’ambitieux projet pour l’électrification de plusieurs millions de foyers dans 40 pays africains (continent noir), d’ici 2020, d’un coût global d’un milliard de dollars, lancé en grande pompe en 2014, dénommé Akon Lighting Africa (Akon éclaire l’Afrique), opérationnel dans 16 pays africains, piétine au Sénégal où il tarde toujours à se concrétiser, pays d’origine de 2 de ses 3 co-concepteurs, à savoir Akon et un certain Thione Niang, natif de Kaolack, qui fut membre de la cellule de communication du président américain Barack Obama.

Lequel membre fondateur a d’ailleurs bien indiqué, lors de sa rencontre avec les étudiants de l’Université internationale Hec Business School Dakar, que « les raisons sont à chercher du côté du Chef de l’Etat, Macky Sall, et de son gouvernement ». Qui sait ? Mais en tout état de cause, beaucoup de citoyens sénégalais de penser que face à un tel manque de respect à l’égard du valeureux peuple des Ndiadiatt Ndiaye, des Lat Dior Ngoné Laty de Nr Diop, entre autres héros nationaux qui ont toujours préféré braver la mort plutôt que brader leur honneur, le procureur de la République se devrait de s’autosaisir pour remettre les pendules à l’heure.

Par Cheikh CAMARA


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*