A la une à Thiès - 28 février 2020

Horticulture à Thies: Le Projet Shep renforce les capacités des petits producteurs

Le Projet Shep renforce les capacités des petits producteurs

En tournée de visite de champs à travers les périmètres maraîchers des petits producteurs de la zone de Mboro(Thiès). Le  projet SHEP encourage et entretient  les échanges d’expériences culturales, entre les acteurs de la filière agro-sylvo-pastorale.  

La première édition s’était tenue à Mboro exclusivement pour la culture de pomme de terre en 2019. la commune de Ndiguène abritant la deuxième rencontre a  comme  spécificité, la culture de pomme de terre, avec l’usage de l’électricité pour l’arrosage dans la mise en œuvre  des pratiques culturales. Dans les périmètres maraîchers de  Ndoyenne 1, outre l’echange d’expériences, il a été notée, l’innovation de l’agroforesterie dans le maraîchage.

Les contraintes : l’eau,  les facteurs de production, le marché…

L’objectif  du projet SHEP  à travers ces rencontres est de susciter l’émulation et le consensus interactif des dits groupements. A Ndoyenne 1, explique le secrétaire général des agriculteurs de 6 villages, ces derniers bénéficient aussi de l’assistance de l’ANCAR. S, ici «  la culture de  fraise, typiquement européenne  est plus pratiquée, quoique nécessitant plus d’efforts et moins de répit ».

La contrainte majeure est  d’empêcher la divagation des animaux  pour la protection de ces variétés locales et importées, souligne l’agent de SHEP dont les prix oscillent entre 1500 et 7000Fcfa dans le marché. Cependant, tout n’est pas rose chez les producteurs qui listent leurs contraintes : la baisse pression de l’eau dans la journée, la cherté du prix de l’électricité et des facteurs de production.

Devant tous ces facteurs limitant, les agriculteurs  misent sur  la variété des espèces  par crainte de faillite en cas de mévente. Au terme de cette rencontre, tous les points liés au marché, aux produits, aux facteurs de production   seront passés au peigne fin avant la sélection des cultures  permettant, la mise en œuvre d’un plan d’actions communes. (vidéo)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

HIBA THIAM : «Une brave jeune femme», témoignent ses anciens camarades de classe

Son nom est au centre de tous les débats dans les réseaux sociaux et constitue le sujet de…