Homosexualité – la position tranchée de l’Eglise : « Une personne ne doit pas répondre par deux noms » (Mgr André Guèye) 

A la une à Thiès Actualités à Thiès Religion à Thies

A l’occasion de la célébration de Pentecôte, ce lundi,  Monseigneur André Guèye dans son discours a été clair en déclarant : « une personne ne doit pas répondre par deux noms », une déclaration qui fait référence à l’actualité notamment sur la criminalisation de l’homosexualité, un débat très agité sur la publique ces temps ci.

Lundi, l’évêque de Thiès a approuvé la réponse de la CDF, déclarant qu’elle n’était « pas destinée à être une forme de discrimination injuste, mais plutôt un rappel de la vérité du rite liturgique ». 

Pour rappel, Mgr André Guèye répondait à la lancinante question sur l’homosexualité lors de son homélie au pèlerinage marial de Popenguine. « L’Église a-t-elle le pouvoir de donner la bénédiction aux unions de personnes de même sexe ? » L’homme d’église a répondu par la négative, en disant qu’« une personne ne doit pas répondre par deux noms ». 

En outre, l’évêque de Thiès a noté que le mariage entre un homme et une femme est un sacrement et que, par conséquent, les bénédictions ne peuvent être étendues aux couples de même sexe.

9 thoughts on “Homosexualité – la position tranchée de l’Eglise : « Une personne ne doit pas répondre par deux noms » (Mgr André Guèye) 

Laisser un commentaire