161 vues

HASSAN ROHANI : Les USA peuvent «couper la MAIN» à Soleimani, mais l’Iran ripostera et «coupera la JAMBE» des Américains




©STRNGER/EPA/MAXPPP - epa08111152 (FILE) - Ballistic missile Zelzal , is launched during the second day of military exercises, codenamed Great Prophet-6, by Iran's elite Revolutionary Guards at an undisclosed location in Iran, 28 June 2011 (Reissued 07 January 2020). According to Iranian state TV on 07 January 2020, Iran's Revolutionary Guard Crops (IRGC) launched a series of rockets targeting Ain al-Assad air base located in al-Anbar, one of the bases hosting US military troops in Iraq. The attack comes days after the Top Irani General Qassem Soleimani, head of the IRGC's Quds force, was killed by a US drone strike in Baghdad. EPA-EFE/STRNGER (FILE) IRAN USA CONFLICT

Washington a pu «couper la main» du général Qassem Soleimani mais la «jambe» des États-Unis dans la région sera coupée en retour, a déclaré le Président iranien Hassan Rohani, selon l’agence d’information Fars.

Les tirs de missiles nocturnes menés contre des bases américaines en Irak ont été revendiqués par le corps des Gardiens de la révolution islamique, selon la chaîne Press TV. D’après cette même source, il s’agit d’un acte destiné à venger Qassem Soleimani, ce général assassiné dans la nuit du 2 au 3 janvier par les États-Unis.

Dans la nuit du 7 au 8 janvier, deux bases abritant des militaires américains en Irak ont été visées par des missiles, attaques que la partie iranienne n’a pas tardé à revendiquer. Le Pentagone a confirmé les frappes, précisant que 12 missiles balistiques avaient visé des sites abritant des militaires américains et ceux de la coalition. Selon le bilan provisoire, ces frappes ont coûté la vie à au moins 80 personnes. D’après la télévision publique iranienne, 15 missiles ont été tirés et aucun d’eux n’a été intercepté.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*