Guy Marius Sagna obtient la liberté provisoire
Home Actualités nationales Guy Marius Sagna obtient la liberté provisoire
Actualités nationales - 4 mars 2020

Guy Marius Sagna obtient la liberté provisoire

En liberté provisoire, ce militant anti-impérialiste, qui réclame la transparence dans la gestion des ressources pétrolières et gazières au Sénégal, n’en a pas encore terminé avec la justice pour autant.

Membre du collectif “Ñoo Lank” qui lutte contre la hausse du prix de l’électricité, l’activiste Guy Marius Sagna a obtenu la liberté provisoire mardi, nous révèle différentes sources médiatiques. Il était en détention préventive depuis le mois de décembre après une manifestation non autorisée devant le Palais présidentiel contre la hausse du prix de l’électricité. 

Les actions du Front de Résistance National pour sa liberté

Le Front de Résistance Nationale (FRN, opposition) avait demandé à Maître El Hadji Amadou Sall, Avocat à la Cour, de “prendre toutes les dispositions et initiatives nécessaires pour la libération de Guy Marius Sagna” après sa rencontre du lundi 17 février 2020 avec le collectif “Ñoo Lank”,

A travers un communiqué, le FRN a écrit que “L’opposition, dans le cadre du dialogue national, estime que le moment est venu pour le président de la République de promouvoir la décrispation politique de façon à ce que le parquet ne s’oppose pas, comme cela est de coutume, à la libération de Guy Marius Sagna dont la place n’est pas, encore une fois, la prison”.

Lors de la manifestation qui lui a couté son incarcération, Guy Marius Sagna était mis aux arrêts en même temps que 8 autres manifestants, tous déjà libres. Quant à lui, il a vu sa demande de remise en liberté rejetée à deux reprises. De nombreuses voix s’étaient élevées pour réclamer sa libération.

Le collectif dont il fait partie a organisé une marche le vendredi 28 Février à Dakar pour dénoncer la hausse du prix de l’électricité et réclamer la libération de leur membre, Guy Marius Sagna.

Il est également leader du mouvement Frapp-France Dégage (Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine), qui dénonce notamment le franc CFA et les accords de partenariat économique (APE).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

1er rendez-vous du «gouvernement face à la presse : 8 ministres ont ouvert le bal

  La nouvelle trouvaille de Macky Sall pour offrir une tribune de défense &agr…