293 vues

FNBS à Thies: La fédération des boulangers formé à utiliser le Niébé



FNBS à Thies

FNBS à Thies: La fédération des boulangers formé à utiliser le Niébé

« Patriotisme économique à valoir »

La fédération nationale des boulangers du Sénégal et Eco-coopération,  organisent une première  session de formation d’un groupe de 100 boulangers  dans la fabrication du pain enrichi  au « niébé », haricots locaux.  Une opportunité de  créer une chaîne de valeurs, une plus –valu pour  l’économie nationale. Amadou Gaye, président de 1800 boulangers de la filière, exhorte ses compatriotes au «  patriotisme économique », croire en production et à  l’expertise locale. Pour lui, il est temps de passer à l’action et ne plus se contenter des slogans vagues du « Consommer local ».

Substituer le niébé au blé…

Le président Gaye a attiré l’attention  sur l’importation accrue de la farine de blé prenant de plus en plus de l’ampleur. « Il faut de nouvelles initiatives aux agriculteurs,  industriels  et à  l’Etat, en  prônant l’apport nutritionnel du niébé qui ne contient  pas de cholestérol mais des vitamines : A, B ,B 12, B6 etc., indispensables dans  la lutte contre la mal nutrition. Le  président Gaye rassure Cependant les consommateurs, sur la disponibilité du produit dans  les boulangeries inscrites au programme. Pour la transformation de  ce pain de qualité, le président des boulangers, promet la vente de la baguette de pain de 150g à 100F et des croissants à des prix préférentiels.

Assainir la filière.

Pour  le partenaire, directeur  d’Eco- Coopération, Idrissa Dia, ils veulent  donner une certaine dimension à la culture du niébé, en appuyant  l’action des producteurs. Ces derniers qui ont une expérience de 10 voire 50 ans,  «  à s’épanouir dans leur environnement. « C’est-à-dire créer une chaîne de valeurs  des cérébrales locales, ce qui  substitution du niébé au blé. « L’objectif de cette nouvelle  stratégie, offre un triple avantage  pour une possibilité de vente, pour le producteur , une variétés  de produits aux consommateurs  et  permettre  à L’Etat, de réduire drastiquement ,  la facture de la farine de blé. Enfin, le président des boulangers  attendent depuis longtemps de l’Etat « l’application et l’applicabilité » de mesures pour assainir le secteur, notamment  la prise d’un décret   définissant les normes de création et de fonctionnement  des boulangeries et autres structures connexes » a ajouté le président des boulangers.     (vidéo)


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*