1212DAA6 0B1E 4346 9BD5 CF45015DAC11 - Exercice illégal de la médecine : Le faux médecin Abdou Wahab Diop et sa complice condamnés à 6 mois ferme.
Home ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Exercice illégal de la médecine : Le faux médecin Abdou Wahab Diop et sa complice condamnés à 6 mois ferme.

Exercice illégal de la médecine : Le faux médecin Abdou Wahab Diop et sa complice condamnés à 6 mois ferme.

Poursuivis pour usurpation de fonction et mise en danger de la vie d’autrui, le faux médecin, Abdou Wahab Diop et sa complice, Awa Dème Sow, ont écopé d’une peine de 6 mois d’emprisonnement ferme infligée par le Tribunal des Flagrants délits de Dakar où ils comparaissaient ce mardi 12 octobre 2021.

Tout est parti d’une information du commissariat de la police de Guédiawaye qui a contacté les enquêteurs de la sûreté urbaine pour leur faire part d’une dame qui habite Rebeuss et qui aide des femmes à grossir leurs fesses. Les investigations ont permis de mettre la main sur Awa Dème. Cuisinée par les enquêteurs, elle a fini par balancer le nom de Abdou Wahab Diop. 

La fouille de leurs téléphones portable a permi aux enquêteurs de constater qu’ils ont fait des victimes. Suite à l’identification de l’une d’entre elles nommée Salimata Sy, qui a été contactée, cette dernière de révéler avoir vu une annonce sur la page Instagram de la mise en cause, Awa Dème Sow, c’est ainsi qu’elle s’est embarquée dans l’aventure. 

Une perquisition faite chez la dame Sow a permis aux enquêteurs de découvrir des boîtes de suppositoires et des crèmes pour fessiers. Âgée, seulement, de 23 ans, la gestionnaire de la pharmacie a contesté les faits. D’après elle, elle n’a qu’une seule fois mis en rapport son co-prévenu avec une cliente.  

Par contre, la plaignante Salimata Sy a expliqué au Tribunal que « Quand, j’ai vu ses produits sur sa page, je lui ai fait part de mon désir d’augmenter mes fesses. Elle m’avait proposé pas mal de produits, et même des médicaments, mais j’ai refusé. C’est par la suite qu’elle m’a convaincue de prendre les injections. C’est là, qu’elle m’a promis de me mettre en rapport avec un médecin. Au début, elle m’a proposé des comprimés. Auparavant, elle m’avait dit qu’elle s’appelait Dieynaba. C’est à l’enquête que j’ai su son vrai nom “, renchérit-elle. Avant de poursuivre : “un dimanche, le soi-disant médecin m’a contactée et m’a fait des injections. J’ai payé 500 000 francs Cfa. Mais, franchement, je ne suis pas tombée malade et je n’ai eu aucun effet secondaire.”

Le juge lui posera la question de savoir est-ce qu’il vous a montré une carte qui justifie qu’il est médecin. Elle répond par la négation.

À son tour,  Abdou Wakhab Diop avoue avoir administré des injections à la dame. Cependant, il réfute l’usurpation de fonction. ” Je ne me suis pas présenté comme un docteur, ni un pharmacien. J’ai vu Awa le Samedi. Elle m’a convaincu de faire les injections à elle seule. J’étais à mon premier coup d’essai, s’est-il défendu. 
Concernant Awa Dème Sow, elle reconnaît avoir fait la publication qui a permis à Salimata Sy de la contacter pour grossir ses fesses.

Finalement, le juge en rendant son jugement a déclaré les prévenus coupables avant de les condamner à 6 mois ferme et alloué le franc symbolique à l’ordre des médecins du Sénégal qui s’était constitué en partie civile dans cette affaire.

Laisser un commentaire

Check Also

ABDOULAYE DAOUDA DIALLO OUVERT À “UN DÉBAT” AVEC BOUGANE GUEYE

Le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo s’est exprimé s…