307 vues

Évaluation du Passage de la mission Tchéque à L’hôpital régional de Thiès



L'hôpital régional de Thiès

Évaluation du Passage de la mission Tchéque à L’hôpital régional de Thiès

L’évaluation du passage de la mission médicale thèque avec leurs homologues thiessois à l’hôpital  Amadou Sakhir Ndiéguène s’est   bien déroulée. C’est ce qui ressort de la rencontre tripartite. A cette occasion, le représentant du maire Talla Sylla, s’est félicité de la coopération entre l’ambassade et la mairie de Thiès-ville, dans la prise en charge de la santé des populations, une préoccupation de l’autorité communale et de son équipe avec l’organisation annuelle de journées médicales.  En tant que Pca de l’hôpital Amadou Sakhir Ndiéguène, il  souhaite un élargissement de cette  belle coopération.

La maladie de l’oreille, une préoccupation…

L’évaluation pratique portait  sur « l’orthopédie traumatologique, la gynécologie et ORL qui s’est très bien déroulée aussi bien dans  l’organisation que pour le travail des intervenants, composé de : 2 médecins thèques et 1 médecin interne et son adjoint, en plus de la réanimatrice.  Un médecin de bloc opératoire a fait un bilan à mi-parcours  a qualifié cette mission de «  soins et d’enseignements ». Ainsi les interventions  les plus importantes sont celles des oreilles  et les organes annexes ont été leurs  principales préoccupations pour l’hôpital, car, il fallait un microscope (réceptionné).

«  Pour l’instant, 80 malades ont été prises en charge, une prouesse rendue possible avec la mission et l’objectif de  100 malades peut être atteint » a encore déclaré le praticien.   De son côté, la mission en ORL, par la voix de son ambassadeur, s’est également réjoui  de cette visite avec les partenaires et  les responsables médicales au plus haut niveau.  «  Une occasion d’échanges de connaissances  dans nos domaines d’expertises » a souligné le diplomate. Signalons que la parte thèque a totalement en charge, le coût de la mission et des interventions estimés cette année, à  200.000 euros.

Les infrastructures ne suivent pas…

Mais selon une responsable de l’hôpital en service depuis 2002,  après s’être félicitée du secours apporté, dans le cadre de cette mission  a affirmé tout  est entrain« de bien se passer » avec une bonne prise en charge des malades. A mi-parcours, «  leurs objectifs sont plus ou moins atteints. Cependant, elle souhaiterait  « un cadre de concertation, pour que la mairie puisse discuter avec eux  (hôpital).

« Depuis, il y’a de nouveaux services qui sont venus s’ajouter à l’existant  et les infrastructures ne suivent pas ». Bref, l’hôpital  connait d’énormes difficultés avec les populations  qui se bousculent pour être opérées. «Il faut donc qu’au niveau local, de voir ce qu’il est possible de faire avec la mairie, pour appuyer l’hôpital. » Argumente la blouse blanche.Enfin, à la suite du satisfecit thiessois, la partie thèque a réaffirmé « qu’en dehors de cette cinquantaine d’opérées, il y’a  une pédagogie dans  cette mission par la transmission mutuelle des connaissances chirurgicales, entre médecins thèque et internes thiessois. (vidéo)


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*