Mohamed Badji
Home A la une à Thiès Elections locales: Mohamed Badji se prononce: “Abdou Mbow, Malick Mbaye, Talla Sylla…ne font pas le poids devant Siré Dia à l’Est”
A la une à Thiès - 14 août 2020

Elections locales: Mohamed Badji se prononce: “Abdou Mbow, Malick Mbaye, Talla Sylla…ne font pas le poids devant Siré Dia à l’Est”

“Abdou Mbow, Malick Mbaye, Talla Sylla…ne font pas le poids devant Siré Dia”. Mohamed Badji est l’invité de l’émission Politique à Thies sur Thies info (1ère Partie)

Invité de  l’émission politique de Thiesinfo “POLITIQUE A THIES”, Mohamed Badji, jeune responsable politique ; initiateur du mouvement «  Fiers thiessois » et proche de l’ex Dg,  Pape Siré Dia. Il évoque les péripéties  et l’espoir  d’une éventuelle relance de la nouvelle société des chemins de fer. En perspective des prochaines élections locales, il ne se fait aucun doute sur la suprématie  de l’ancien directeur de la Poste sur les autres aspirants de la mairie…

« Je veux être le porte- parole  et  fils politique de Siré Dia ! »

                                       En tant qu’acteur politique, ses détracteurs lui reprochent de  s’être écarté de son mentor  Siré Dia depuis son départ de la Poste. Une accusation qu’  il rejette naturellement, « estimant qu’au contraire, il devait à ce dernier , une dette de reconnaissance pour l’avoir recruté parmi les 2500 agents recrutés à la Poste. »

Quant à l’avenir politique de Siré Dia que certains prédisent de mauvais augure, Mohamed Badji est d’un avis contraire et évoque son  caractère discret. « Siré Dia ne s’exprime à l’occasion qu’avec ses proches  qui  ne manque de l’enregistrer  et de colporter ses propos.» Toutefois, il reconnait que l’ex- dg  n’a pas de «  porte-parole patenté ; d’ailleurs soutient Badji, «  Désormais,  je veux être  son  porte-parole, son fils  politique » et le souteneur de dévoiler un pan des ambition de Siré Dia qui avait déjà annoncé « que personne ne pouvait l’empêcher de se présenter pour la mairie » Avec le pléthore de leaders politiques de BBY, à l’affût  : Maodo Malick Maye, le député Abdou Mbow, Abdoulaye Dièye et  le maire Talla Sylla, Mais, la prévision de Mohamed Badji  est sans appel  : «  Ils ne font pas le poids devant Siré Dia , car aucun d’entre eux n’a gagné aux élections son centre ou bureau de vote( …)  

  «  La relance d’une nouvelle société à l’Hémicycle. »Selon Badji…

                                       

Auparavant l’initiateur du concept «  Fier d’être thiessois »est largement revenu sur les  malencontreuses péripéties de la SNCFS, mais  malgré les turpitudes que connait la société depuis sa privatisation en 2003, le cheminot, plus que jamais nostalgique,  se veut optimiste. Il garde l’espoir pour de nouvelles orientations . Même s’il nourrit quelques regrets et des espoirs déçus avec les repreneurs successifs,  dont Abba Jaber,  Badji se dit  « confiant dans la volonté de l’Etat sénégalaise, à engranger le processus de la relance d’une nouvelle société des chemins de fer  surtout , avec le dépôt à  Hémicycle, de l’avant-projet de création »  ( A suivre)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Urgent : Déclaration de Touba contre Sokhna Aîda Diallo ( Leral TV )

Urgent : Déclaration de Touba contre Sokhna Aîda Diallo ( Leral TV ) …