ndeye Tické - Echange sur les données sectorielles: l’écosystème du numérique au coeur de l'ac
Home Actualités nationales Echange sur les données sectorielles: l’écosystème du numérique au coeur de l’ac
Actualités nationales - 24 juillet 2020

Echange sur les données sectorielles: l’écosystème du numérique au coeur de l’ac

Madame le Ministre Ndèye Tické Ndiaye Diop, Ministre de l’Economie numérique et des Télécommunications a présidé ce Jeudi 23 juillet 2020, l’atelier de validation de la revue annuelle du Département, par visio- conférence, en présence des membres du cabinet et de tous les représentants de l’écosystème du numérique.

Cette rencontre entre dans le cadre de la préparation de la Revue annuelle conjointe (RAC) que le Ministère organise en collaboration avec le Secrétariat technique du comité de préparation des revues (DGPPE, BOS et BOM).

L’objectif est d’échanger sur les données sectorielles du Département pour l’année 2019, dont les résultats seront pris en compte dans le rapport de synthèse de la revue annuelle conjointe (RAC-2020) de la politique économique et sociale du Sénégal.

Pour rappel, le Chef de l’Etat, à travers le programme quninquenal 5-3-5 du Plan Sénégal émergent (PSE), a défini des objectifs de croissance forte et durable permettant une transformation structurelle de tous les secteurs de l’économie nationale. avec la 3ème initiative, intitulée: « Société numérique inclusive ».

Dans ce contexte, le Sénégal a élaboré sa stratégie Sénégal numérique 2025, communément appelée SN2025, dont la vision est : « En 2025, au Sénégal, le numérique pour tous et pour tous les usages avec un secteur privé dynamique et innovant dans un écosystème performant ».

Cette stratégie comprend trois prérequis et quatre axes stratégiques. Parmi les prérequis, l’accent est mis sur le développement du capital humain avec le renforcement de la formation professionnelle pour rendre opérationnelle les compétences requises et impulser la créativité et les innovations.

Aussi, à l’instar des autres ministères, le Ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications a validé et signé sa Lettre de Politique sectorielle de Développement (LPSD) afin d’en faire un levier important sur lequel doit s’adosser le secteur pour relever les nombreux défis qui l’interpellent.

En effet, le Ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications sous la houlette de Madame le Ministre, s’est fortement investi pour mettre en œuvre la directive du Président de la République de promouvoir une industrie du numérique innovante et créatrice de valeur, à travers la mise en place de projets et réformes phares.

Au titre de l’exercice 2019, le Département a enregistré d’importantes réalisations parmi lesquelles on peut citer entre autres :


  • L’élaboration d’une loi sur les startups qui a été adoptée par l’Assemblée Nationale sous le n°2020-01, relative à la création et à la promotion de la startup au Sénégal, en collaboration avec le Ministère en charge des Finances et du Budget, afin de mieux prendre en compte les préoccupations des acteurs du numérique et favoriser l’éclosion des startups ;
  • L’accélération des travaux de construction du Parc des Technologies numériques (PTN) est une réponse aux préoccupations des acteurs du secteur, de disposer d’infrastructures de base et de faciliter l’accompagnement de l’essor des activités numériques ;
  • Le déploiement de la fibre optique dans les quatorze (14) régions du Sénégal par l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) ;
  • La dématérialisation des procédures administratives, le développement d’outils à l’administration, l’appui aux structures administratives dans la mise en place d’outils, hébergement des applications dans le centre de ressources, formation et support aux utilisateurs par l’ADIE ;
  • Le démarrage du programme SMART SENEGAL ;
  • L’installation des membres du Conseil national du Numérique (CNN)


dont la mission est d’appuyer les autorités dans la prise de décision sur le numérique, après avoir organisé la réunion du Comité de Pilotage de la SN2025.

S’agissant du sous-secteur postal, l’année 2019 a aussi été marquée par :


  • La poursuite du processus de restructuration de la Société National SN La Poste et l’élaboration des projets de textes régissant le secteur dans le cadre de l’actualisation du cadre juridique postal ;
  • Le maintien du dynamisme du secteur postal par la modernisation de son outil de production, grâce au développement des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) combiné avec ses atouts liés à son savoir-faire et à la taille de son réseau ;
  • L’extension du réseau de distribution de la SN La Poste et le développement de nouveaux produits sur le « e-commerce » ;


En outre, la mise en place d’un environnement favorable pour le développement des Télécommunications avec l’actualisation du cadre juridique et réglementaire a aussi été enregistrée, ainsi que d’autres réformes avec l’appui budgétaire de la Banque mondiale au budget national du Sénégal.

Aussi, avec l’avènement de la pandémie à COVID-19, le MENT a initié une coalition appelée DAANCOVID19 qui regroupe tous les acteurs du numérique, dont la coordination est assurée par le Ministère de la Santé et de l’Action Sociale (MSAS), le Ministère de l’Economie numérique et des Télécommunications et l’Organisation des Professionnels des TIC (OPTIC), s’est mobilisée pour apporter un appui technique au personnel soignant et à la gestion du suivi des contacts.

Cette liste non exhaustive des réalisations et dont les détails se trouvent dans le présent rapport de la RAC 2020, montre les efforts consentis par l’Etat du Sénégal pour un développement du secteur au grand bénéfice des populations.

Les défis à relever sont certes nombreux, mais de belles perspectives sont en vue. Il s’agira de:

  • renforcer l’accompagnement de la SN la Poste pour finaliser sa restructuration et sa modernisation ;
  • renforcer le cadre institutionnel et juridique du secteur du numérique ;
  • accélérer de la digitalisation de l’Administration avec l’Agence de l’Informatique de l’Etat (ADIE) afin d’avoir une administration connectée au service des citoyens ;
  • poursuivre l’accompagnement de l’écosystème du numérique avec à terme, la création d’emplois et de richesses;
  • renforcer la collaboration avec le secteur privé notamment la participation à la lutte contre la COVID 19 dans le cadre de la riposte digitale ou #DAANCOVID19# qui a été exemplaire et très appréciée, avec la mise à disposition de solutions digitales pour la gestion du Centre d’appels, du suivi des patients et des cas, de la gestion hospitalière et des tableaux de bord décisionnels.


Cette rencontre riche en échanges de haut niveau a été l’occasion pour les acteurs de magnifier le leadership de Mme le Ministre qui a non seulement posé des actes forts de dialogue public/privé, mais a également relancé ou accéléré la mise en œuvre de beaucoup de chantiers.

Aussi, la démarche inclusive de Madame le Ministre a été saluée par l’ensemble des intervenants.

Par ailleurs, le secteur privé représenté par OPTIC a exprimé toute sa satisfaction pour l’installation du Conseil national du Numérique va qui sans nul doute produire un travail de qualité et prendre en compte ses conseils et avis.

Après plus de 3 heures de débats intensifs, l’atelier a été clos par des mots très rassurants du Ministre qui compte accélérer la diffusion du numérique dans les secteurs prioritaires et la digitalisation de l’administration et redynamiser le cadre de concertation avec les acteurs.

Rendez-vous est pris pour la prochaine édition en 2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

COMMUNIQUÉ DU CONSEIL DES MINISTRES DU MERCREDI 02 DÉCEMBRE 2020

 Le Président de la République, Son Excellence Macky SALL, a pré…