DECLARATION DE L’UNION DES FEDERATIONS ET ASSOCIATIONS DES ARTISANS ET INDUSTRIELS DU TEXTILE DU SENEGAL (UFATEX)

Thies actualites senegal

DECLARATION DE L’(UFATEX)

Les industriels et artisans du secteur de la confection victimes du retard du Programme des tenues scolaires, pointent le doigt sur les erreurs graves commises dans le pilotage du projet et rejettent en bloc les explications de M. Saloum Ndiaye du Ministère de l’Artisanat.

Ils ne peuvent être nullement tenus responsables des difficultés découlant d’un dispositif opérationnel auquel ils n’ont pas été associés et dégagent toute responsabilité dans les actes et décisions qui sont à l’origine du retard du Programme.

Les difficultés auxquelles le Ministère de l’Artisanat s’est heurté, sont à chercher plutôt du côté de l’Administration qui est sortie de sa mission fondamentale. Il y’a lieu de se demander si cette tentative d’exclure les industriels et de créer de nouvelles sources d’approvisionnement en tissu ne seraient pas à l’origine des difficultés qui ont plombé le projet. Les explications fournies par M. Saloum Ndiaye portant sur la non organisations des artisans, les délais d’approvisionnement en tissu… ne sont pas fondées et pourraient être assimilées à de simples prétextes pour cacher les fautes et insuffisances constatées dans le pilotage du dossier.

Les acteurs regroupés au sein de UFATEX réitèrent leur engagement à accompagner le Gouvernement dans l’exécution de ce Programme, et remercient son Excellence, le Président Macky Sall pour cette Initiative pertinente dans le cadre de son Programme Xeyu Ndaw yi.

Les acteurs du secteur textile industriel et artisanal réunis au sein de l’Union des Fédérations et Associations des Artisans et Industriels du textile du Sénégal (UFATEX), dans leur volonté d’éclairer l’opinion sur les vraies raisons du retard de ce projet, voudraient apporter les précisions ci-après :

Rappels des propos de M. Saloum NDIAYE du Ministère de l’Artisanat

M. Saloum Ndiaye du Ministère de l’Artisanat dans un article intitulé : « École, révélations sur la mauvaise « tenue » des 10 milliards fcfa dégagés par l’État», en tentant d’expliquer le retard accusé dans le projet de confection des tenues scolaires,  a tenu selon le Journal L’Observateur dans son Edition du 17 Mars 2022, les propos ci-après :

  1. « Le Ministère s’est heurtée à deux difficultés majeures dans le respect des engagements.

La première difficulté dit-il porte sur : « la non organisation des artisans dans des structures reconnues par l’État du Sénégal… La majeure partie des entreprises artisanales sont dans l’informel et comme c’est un marché de l’État, il fallait les accompagner et les encadrer pour un processus de formalisation assez souple et cette situation nous a pris beaucoup de temps »

La deuxième difficulté dit-il est liée à la non disponibilité de la matière première : « Nous avons fait le choix d’utiliser un tissu (Popeline) qui malheureusement n’est pas produit au Sénégal et qui n’est pas disponible dans le pays. Pour en trouver 4 millions de mètres linéaires, il n’y avait qu’environ 500.000 mètres linéaires disponibles sur le marché du Sénégal. Malheureusement, les difficultés en termes de transit international, liées au Covid ont retardé l’accès à cette matière première. Il y’a même certains fournisseurs qui n’ont pas la part de leurs commandes »

  • « Nous avons exclu les industriels pour permettre aux artisans en cette période de fin du COVID de pouvoir bénéficier en termes économiques …»

Réponses de UFATEX aux questions soulevées de M. Saloum NDIAYE du Ministère de L’Artisanat

  • A propos de la non organisation des artisans

 Dès le lancement du projet, l’essentiel des acteurs évoluant dans le secteur de la confection artisanale et de la confection industrielle, à travers leurs regroupements et associations, se sont réunis pour créer une association dénommée Union des Fédérations et Associations des Artisans et Industriels du textile du Sénégal (UFATEX).

. UFATEX associée au démarrage du programme, a eu à apporter son expertise, contribuer à l’élaboration du cahier des charges et à donner ses avis et recommandations sur les mécanismes de mise en œuvre du Programme.

. UFATEX a mobilisé les acteurs pour accomplir les formalités d’inscription fixées par l’Administration auprès des préfectures départementales dans un délai de 15 jours sans aucun accompagnement du Ministère de l’Artisanat.

. UFATEX s’est pleinement préparée à la réalisation de ce programme, notamment en encadrant ses membres dans l’acquisition de nouveaux équipements et en anticipant dans la formation et la production des tenues scolaires. D’ailleurs certains de ses membres détiennent à ce jour des stocks importants de tenues confectionnées.

Les artisans ayant déposé leurs dossiers ont ouvert des comptes bancaires et supportent depuis plusieurs mois les frais de tenue de compte, et dans certaines localités (St Louis par exemple), les acteurs se sont regroupés depuis plusieurs mois, pour louer un local pouvant accueillir plusieurs machines.

  • A propos de la non disponibilité du tissu

UFATEX n’a pas été associée dans la mise en place du dispositif opérationnel de mise en œuvre du Programme (Commande aux acteurs, approvisionnements en tissu). Ce dispositif a été entièrement défini et géré par l’Administration et ses démembrements.

. L’Administration a délibérément choisi ; d’organiser l’importation des tissus, gérer les stocks, et vendre le tissu aux acteurs sélectionnés pour la confection des tenues.

Les instructions pour la réalisation du Projet des tenues scolaires ont été données par le Président de la République en Avril 2021, le Projet a été lancé le 25 Aout à la chambre de commerce de Dakar en présence de toutes les parties prenantes, l’enrôlement des acteurs a été clôturé le 19 Novembre, l’appel d’offres pour l’achat du tissu a été clôturé le 06 Décembre et les premières commandes aux artisans de St Louis sont tombées qu’à partir du 27 Février 2022.

A ce jour, il n’y a que quelques acteurs St Louis et Dakar qui ont reçu des commandes. Pour le Département Dakar 19 tailleurs seulement ont été engagés dans le programme. A St Louis, les acteurs ayant reçu leurs commandes ont réceptionné leurs dotations en tissu et attendent toujours le versement des acomptes comme prévu dans le cahier des charges

. UFATEX rappelle que pour la réalisation du Programme de 10 millions de masques, l’Administration n’est pas intervenue dans l’approvisionnement en matière première et toutes les commandes faites aux industriels et artisans ont été exécutées. L’Administration a apporté un appui au financement à travers La DER (Délégation à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes) par un versement d’un acompte de 50% à la commande.

  • A propos de l’exclusion des industriels de la confection des tenues

Dans tout le processus de mise en œuvre du projet de confection des tenues, il n’a jamais été dit au cours des rencontres et échanges avec les Ministères de l’Éducation et de l’Artisanat, que la confection des tenues serait réalisée exclusivement par les artisans du textile.

Le projet fait partie des mesures fortes prises par le Chef de l’État lors du Conseil Présidentiel pour l’Emploi et l’insertion professionnelle des jeunes tenu le 23 Avril 2021.

Dans le document officiel ; PROGRAMME NATIONAL DE DOTATION DES ETABLISSEMENTS EN TENUES SCOLAIRES, les objectifs du programme ont été clairement définis. Il s’agit entre autres de … :

  • « Favoriser la relance économique par le renforcement de l’entreprenariat local »
  • « Favoriser le développement de l’économie locale. »

Dans le même document les résultats attendus sont bien indiqués. Concernant le secteur, il est écrit :

  • « L’industrie locale est mieux renforcée par un accompagnement accru des artisans. »

Ces objectifs ont été confirmés par le Directeur de Cabinet du Ministère de l’Artisanat en réponse à une interpellation d’un artisan tailleur, lors de la réunion qu’il a présidé en Aout 2021 à la chambre de commerce de Dakar, en présence des industriels et artisans du textile, et de toutes les parties prenantes au projet (Ministères ; Éducation, Artisanat, DER, Chambres des métiers…)

. Cette annonce prêtée à M. Saloum Ndiaye à ce stade, trahit l’esprit du Programme et malheureusement s’est inscrite dans une dynamique de division de deux secteurs fondamentalement interdépendants. Elle est à contre-courant de la volonté du Chef de l’État de promouvoir l’emploi dans ce secteur stratégique et le label made in Sénégal. C’est d’ailleurs dans le même esprit que le Programme des 10 millions de masques avait été lancé. Il avait été réalisé par les industriels et les artisans.

. Cette annonce reflète aussi une méconnaissance des réalités du secteur textile habillement, de sa structuration et des rapports existants entre industriels et artisans.

. Dans le cadre du Programme de production de 10 Millions de masques, les industriels et les artisans ont travaillé la main dans la main, et les objectifs ont été atteints.

. Il convient aussi de rappeler que dans les années 1997-1998, La FITES (Fédération des Industries Textiles du Sénégal) et la FENAPH (Fédération Nationale des Professionnels de l’Habillement), ont exécuté ensemble, le premier programme de tenues scolaires au Sénégal. A cette occasion des produits 100% Made in Sénégal ont été livrés aux écoles et à bonne date.

En conclusion ;

Le retard du Programme des tenues scolaires a causé un grand préjudice aux artisans et industriels. Tous s’étaient mobilisés pour relever le défi de la production des tenues dans les meilleurs délais possibles sur l’étendue du territoire en créant UFATEX. Le Comité de Pilotage (Ministères de l’Éducation, de l’Artisanat, DER, …), gagnerait à faire preuve d’un esprit d’ouverture et de franche collaboration avec tous les acteurs concernés, au lieu de chercher à masquer des erreurs flagrantes, en incriminant une corporation victime de leurs erreurs.

Si chaque Partie prenante au projet était restée dans son domaine de compétences, les tenues scolaires auraient été livrées à bonne date.

Fait à Dakar le 18 Mars 2022

Gora  ATHJ

Président

21 thoughts on “DECLARATION DE L’UNION DES FEDERATIONS ET ASSOCIATIONS DES ARTISANS ET INDUSTRIELS DU TEXTILE DU SENEGAL (UFATEX)

  1. Howdy! This article could not be written much better! Going through this article reminds me of my previous roommate! He always kept talking about this. I will send this information to him. Fairly certain he’s going to have a great read. Thank you for sharing!

  2. When I initially commented I appear to have clicked the -Notify me when new comments are added- checkbox and from now on every time a comment is added I receive four emails with the same comment. There has to be a means you are able to remove me from that service? Thank you!

Laisser un commentaire