touba - Dans quatre jours, le Grand Magal de Touba : quel est le sens de cet évènement ?
Home A la une à Thiès Dans quatre jours, le Grand Magal de Touba : quel est le sens de cet évènement ?
A la une à Thiès - 4 semaines ago

Dans quatre jours, le Grand Magal de Touba : quel est le sens de cet évènement ?

A quiconque assimile mon bonheur au sien propre, je demande de s’associer à moi dans l’action de grâce que je rends à mon SEIGNEUR

Le constat unanime est qu’en cette occasion, c’est tout le Sénégal qui vit au rythme du Magal. Autorités, acteurs économiques, politiques, et disciples, s’ébranlent tous vers Touba, mais à chacun ses motivations.

Pour les talibés, il s’agit de respecter le Ndiguel de Cheikh Ahmadou Bamba, comme le souligne Mamadou LÔ, Inspecteur de     l’Education à la retraite, dans un article intitulé « YOBBALU MAGAL », publié en octobre 2018.  

 « Serigne Touba nous l’a expressément demandé :«koo xamne kii sama mbég sa mbég la, na nga ma ci santle YALLA, ci li ko dale ganaar ba ci gëléém… »
(A quiconque assimile mon bonheur au sien propre, je demande de s’associer à moi dans l’action de grâce que je rends à mon SEIGNEUR et ce, de la poule au chameau…» (Appel Magal de Serigne Saliou MBACKE en 1990)

Cela se comprend aussi car, comme il le précise, « l’action de grâce au SEIGNEUR est un acte qui devrait être quotidien et permanent chez le croyant musulman. De nombreux versets du Livre Saint en font cas en nous rappelant ses bienfaits, tout comme les méfaits de l’ingratitude à l’endroit du SEIGNEUR notamment. (S2 V152 – S14 V7 – S34 V13 etc…)

Le sens du Njëbbel Mouride

Tout cela est lié au sens du Njëbbel Mouride. Dans son mémoire de D. E. A.Présenté sous la Direction du professeur Iba Der THIAM en 1992, Mafakha TOURE explique :« l’Islam qui se veut soumission à Dieu, a pris naissance avec le Bay’at del’Aquaba. Son évolution reste marquée par des phénomènes du même genre ; Hudaïbia enest la consécration symbolique et théorique par le « succès » qu’il a généré et par la reconnaissance que Dieu lui a décernée (S9 V100) – Cheikh Ahmadou Bamba se déclare l’héritier ; le rénovateur de cette « transaction ».  

Poursuivant sa réflexion, Mafakha TOURE cite le fondateur du mouridisme : « ce n’est point une confrérie que j’ai fondée, j’ai plutôt trouvé que la voie qu’avaient scrupuleusement suivie le Prophète et ses compagnons était flétrie, je l’ai défrichée le plus proprement et rénovée dans toute son originalité et j’ai adressé ensuite la vocation suivante : Tout pèlerin qui désire partir peut venir » (Discours de C.A. AHAD MBACKE, Korité 1986, Magal 85.

Tous les musulmans sont donc invités à l’édition 2020, et Thiès info comme d’habitude vous fera vivre l’évènement en direct inchalah !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *