4576A5ED 5D08 47D3 8B8D D355F2816524 - Critiqué pour son échec au Bac : Mohamed El Hadj Lam casse la tête de sa mère avec un fusil de chasse.
Home ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Critiqué pour son échec au Bac : Mohamed El Hadj Lam casse la tête de sa mère avec un fusil de chasse.

Critiqué pour son échec au Bac : Mohamed El Hadj Lam casse la tête de sa mère avec un fusil de chasse.

Le prévenu Mohamed El Hadj Lam a été attrait ce lundi 23 août 2021 à la barre du tribunal d’instance pour répondre des faits de coups et blessures volontaires ayant entraîné une incapacité temporaire de travail de 15 jours au préjudice de sa mère Ndèye Fatou Ndiaye Diallo. Il sera édifié sur son sort le 30 août prochain.

Toute l’assistance s’est posée la question de savoir comment peut-on en arriver là avec sa génitrice. À l’aide d’un fusil, Mohamed El Hadj Lam a eu la cruauté de donner un coup violent au front de sa mère. Un agissement qui lui a d’ailleurs valu sa comparution devant la barre du Tribunal d’Instance ce lundi 23 août 2021.

Devant la barre, la plaignante est revenue sur les faits. Ainsi, Ndèye Fatou Ndiaye Diallo déclare que son fils est un habitué des faits. La preuve, elle avait confié l’éducation de son fils Mohamed à sa propre mère, mais ce compagnonnage avec sa grand-mère a fait long feu. Parce que le prévenu a été accusé de vol de bijoux en or. La mère plaignante raconte ce qui s’est passé. “Ce jour-là, nous étions en train de discuter dans le salon et je lui ai reproché d’avoir échoué au bac parce qu’il n’a pas bien travaillé. Des propos qui l’ont poussé à aller dans la cuisine et à se saisir du fusil de chasse qu’il m’a asséné au front.”

Interrogé sur les faits qui lui sont reprochés, le mis en cause estime qu’il s’était laissé emporter par la colère. Le président du Tribunal d’Instance lui pose la question de savoir pourquoi il utilise des armes de chasse ? Il lui servira qu’il voulait devenir un tireur. 

Selon l’avocat de la partie civile, la nommée Ndèye Fatou Ndiaye Diallo avait confié l’éducation de son enfant à sa mère, jusqu’à l’obtention du baccalauréat pour enfin rejoindre les États-Unis. “Malheureusement, il avait échoué au bac. Et sa maman lui avait fait comprendre que les bons élèves ne ratent pas le bac. Des propos qui l’ont énervé. Il était blessé dans son âme profonde, c’est pourquoi il a agi de la sorte”, a plaidé la robe noire avant de demander au juge de lui donner une peine d’avertissement. 

Vu la constance des faits, le représentant du ministère public a requis une application de la loi. À la fin de l’audience, la défense a introduit une demande de liberté provisoire. Cependant, la demande a été rejetée par le parquet. L’affaire a été mise en délibéré jusqu’au 30 août prochain.

Laisser un commentaire

Check Also

Incidents au Stade Ngalandou Diouf: L’ODCAV siffle l’arrêt définitif des Navétanes à Rufisque

« Vu la gravité des incidents avec le stade saccagé et vingt-six …