Crise Scolaire : les recommandations du Chef de l’Etat pour la stabilité du système éducatif national

ACTUALITES AU SENEGAL DU JOUR Education

Le Président de la République, qui a présidé le Conseil des Ministres, ce mercredi 2 février 2022, au Palais de la République, s’est prononcé sur la crise scolaire.
A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a évoqué la consolidation de la stabilité sociale dans le système éducatif. A cet égard, le Président de la République a rappelé au gouvernement et aux acteurs de la communauté éducative qu’il attache une grande importance à la stabilité et à l’excellence du système éducatif national, qui dépend du bon déroulement du cursus dans les établissements publics et privés, à travers le pays Le Chef de l’Etat a donc exhorté le gouvernement, les enseignants, les apprenants, les parents d’élèves et les autres composantes de la communauté éducative, en ce qui les concerne, à assurer leurs responsabilités spécifiques respectives, à assurer conjointement la continuité du curriculum, à respecter l’emploi du temps, ainsi que les évaluations programmées selon le calendrier scolaire.

Le Président de la République demande, au Gouvernement, de veiller à la sécurisation de l’espace scolaire et à l’ancrage durable d’un dialogue social constructif et responsable dans le système éducatif. Le Chef de l’Etat invite, dans cet esprit, le Gouvernement à communiquer au public, à travers un Mémorandum exhaustif, sur les acquis, réalisations et avancées sociales notables, accomplis ces dix (10) dernières années en matière d’éducation et de formation, notamment en ce qui concerne la revalorisation de la fonction enseignante.
Il a demandé par ailleurs, au Ministre de la Fonction publique et du Renouveau du Service public, coordonnateur interministériel du monitoring des accords avec les syndicats d’enseignants, de faire une évaluation globale de l’état de prise en charge par le Gouvernement, des accords signés avec les cadres syndicaux d’enseignants.
Le président invite, enfin, le Gouvernement à organiser avec les syndicats d’enseignants, une revue consensuelle desdits accords en relation avec le Haut Conseil du Dialogue social.

Laisser un commentaire