Covid, changement climatique : le développement mondial recule de cinq ans

International

Covid-19, catastrophes climatiques… les crises s’accumulent et le niveau de vie mondial en pâtit. Dans un rapport publié ce jeudi, le Programme de l’ONU pour le développement (Pnud) s’alarme d’une baisse historique de l’Indice de développement humain (IDH), calculé en fonction de l’espérance de vie, l’éducation et le niveau de vie. Pour la première fois depuis sa création il y a plus de 30 ans, l’indicateur recule depuis deux années consécutives en 2020 et 2021. Au point de revenir à son niveau de 2016. Soit cinq ans de développement effacés.

«Cela veut dire que nous mourons plus tôt, que nous sommes moins éduqués et que nos revenus baissent, précise Achim Steiner, administrateur du Pnud. Nous avons vécu des catastrophes avant, nous avons eu des conflits avant, mais la confluence de ce à quoi nous sommes confrontés aujourd’hui est un recul majeur pour le développement de l’humanité.» À la pandémie de Covid-19 et ses répercussions sur la mortalité, les systèmes de santé et l’économie des pays, se sont ajoutées d’autres crises – notamment climatiques.

La Suisse, la Norvège et l’Islande sont toujours en tête du classement de l’ONU, tandis que le Soudan du Sud, le Tchad et le Niger le referment. Mais le maintien des inégalités entre pays ne doit pas tromper : plus de 90 % sont concernés par ce recul de développement. Un «choc sans précédent» pour l’auteur du rapport, Pedro Conceiçao. En témoigne le recul de l’espérance de vie mondiale : de 73 ans en 2019, elle a chuté à 71,4 ans en 2021. «Aux Etats-Unis, il y a eu une baisse de deux ans d’espérance de vie, dans d’autres pays, la chute est encore plus grande.», poursuit-il.

Msn

Tagged

1 thought on “Covid, changement climatique : le développement mondial recule de cinq ans

Laisser un commentaire