Home A la une à Thiès Covid-19 : Bilan du 10 mai 2020, 18ème décès, pourquoi les malades continuent-ils de succomber ?
A la une à Thiès - 10 mai 2020

Covid-19 : Bilan du 10 mai 2020, 18ème décès, pourquoi les malades continuent-ils de succomber ?

9 décès en une semaine, va-t-on vers le pic ?

Le bilan du Covid-19 de ce dimanche 10 mai 2020, informe d’un 18ème décès, donc 3 de plus entre hier et aujourd’hui.

D’après le communiqué N°70, lu par le Directeur de Cabinet du Ministère de la santé et de l’action sociale, le Docteur Aloyse Wally Diouf, les examens virologiques ont donné les résultats suivants : sur 1356   tests réalisés, 75 sont revenus positifs, soit un taux de positivité de 5, 53%.

Ensuite, il a informé que les 70 sont des contacts suivis par leurs services, et les 5, des cas issus de la transmission communautaire ainsi repartis : Wagouniaye (1), Yoff (1) Grand Yoff (2), et  Touba (1).

En outre, 07 malades ont été contrôlés négatifs et déclarés guéris. Cependant, 7 cas graves sont toujours en réanimation : hôpital Fann (4), hôpital  Principal (2) et hôpital régional de Ziguinchor (1). 

Au total, le Sénégal en est à ce jour à 1709 cas positifs, 650 guéris, 18 décédés, 01 évacué et 1040 encore sous traitement dans les différents centres. 

Que va dire le Président Macky Sall mardi ?

Depuis le début de la crise, le Président Macky Sall s’est toujours adressé aux sénégalais pour communiquer sur la situation ponctuelle, annoncer des mesures et donner des recommandations.

Ce que l’on constate concrètement en ce moment, c’est que la moitié des 18 personnes décédées, ont perdu la vie en une semaine, et les 9 autres sur les 2 mois.

A noter aussi que les cas communautaires semblent circonscrits entre Touba et Dakar.

Des questions maintenant : l’homme de 75 ans habitant des parcelles, décédé ce matin à 6h15 minutes, au  centre Puemo de Fann, est-il l’un des cas graves, car on ne nous avait pas parlé de celui de Ziguinchor?

Le Président Macky Sall va t-il « corser », « alléger » les mesures ou continuer de laisser les administrations locales décider, notamment en ce qui concerne les prières à la mosquée ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Les 400 travailleurs de l’usine LANA de Keur Madaro se révoltent contre leurs dures conditions de travail

« Les conditions de travail sont lamentables :12 heures par jour ! » C…