848 vues

Cours inaugural à l’ISIF : Institut Formation sur les métiers du Pétrole et du Gaz à Thies



ISIF THIES

Institut Formation sur les métiers du Pétrole et du Gaz à Thies. Rentrée scolaire 2019 à LOST-ISIF, la magistrale leçon inaugurale du Dr Ibrahima Bâ, professeur à l’université de Thiès.

Rentrée scolaire 2019 à LOST-ISIF, la magistrale leçon inaugurale du Dr Ibrahima Bâ, professeur à l’université de Thiès.

L’année académique 2019-2020 a été lancée ce mercredi 23 octobre 2019 à  LOST-ISIF (lycée privé d’orientation scientifique et technique/ Institut supérieur d’ingénierie et de formation) sur le thème suivant : « le système éducatif sénégalais, enjeux, défis et perspectives. »

 Selon le professeur Ibrahima Bâ, ils sont multiples et multiformes, mais il y a surtout les questions de « l’orientation, de la formation, du relèvement des niveaux des enseignants et des apprenants, de la non lecture et de l’enseignement du français », considéré comme « la langue de transmission des connaissances », mais aussi « la question des infrastructures et celle des outils pédagogiques qui  posent souvent problème.»

 Par  rapport au groupe LOST/ISIF qui privilégie l’approche par les compétences, la formation technique et qualifiante, M. Ba a soutenu  que  « l’objectif in fine de l’enseignement est le développement de la nation, en illustrant  par l’exemple du peuple japonais qui s’est relevé après les bombardements de Hiroshima et Nagasaki grâce à la création d’écoles jusque dans les villages les plus reculés. »

Selon les responsables de LOST-ISIF, Ibrahima Mbaye, Malick Ndao, Pape Salif Ndiaye, Ndiawar Dièye, Souleymane Foba entre autres, « M. Bâ a bien résumé leur objectif « la réussite de chaque élève, conformément au programmes gouvernementaux en vigueur, mais avec des stratégies appropriées dont principalement la remediation. »

Parmi les inventions, celle en particulier de M. Abdou Aziz Diop, coordonnateur national adjoint du forum civil et  animateur de l’émission CARREFOUR DE L’EDUCATION à Sud FM Thiès, dont le souci principal est « la diminution du taux d’échec et l’adéquation entre la formation et l’emploi. »

Les étudiants, élèves et parents venus nombreux, ont tous apprécié la communion avec leurs professeurs.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*