Contribution: Talla SYLLA, un pilier contre le COVID-19 par Lamine Aysa Fall

Hourra Talla ! Hourra Monsieur le maire !

En déclarant que la ville de « Thiès est un verrou entre Dakar et le reste du pays », le tonitruant édile de Thiès venait de prouver à suffisance sa maîtrise des liens intimes entre la capitale et le reste du Sénégal. Et le refus catégorique de jouer le rôle de ville passoire qui s’ensuivit, fut un premier pas dans la lutte pour la rupture de la chaîne de contamination du Coronavirus. Thiès n’est-il pas le bouchon naturel qui empêche les transpirations de la capitale d’atteindre l’intérieur du pays ? C’est donc, fort de cette science que le maire Talla SYLLA a juré, la main sur le cœur que la ville qu’il dirige ne servira pas de relais de dissémination au COVID-19. Son but, dira-t-il, sera de protéger à la fois les Thiessois, mais aussi le reste du pays.

Le maire de Thiès a déjà livré énormément de batailles inhérentes à sa trajectoire, mais ce fut à l’occasion de guerre où l’ennemi était identifiable parce que visible. Cette fois-ci, la donne semble complétement avoir changé, et Talla SYLLA est à la bonne ou mauvaise place, au bon ou mauvais moment. En tous les cas, il est aux manettes face au narquois et dévastateur COVID 19.

En fin stratège, l’une des toutes premières mesures qu’il aura proposées a été de sensibiliser les chefs religieux de sa circonscription. Nous ne le savons que très bien, cette catégorie de la population est pour une très large part, l’initiatrice de la majeur partie des grands rassemblements. Il s’agit donc d’aller à la rencontre des communautés musulmanes (confréries, imams) et chrétiennes. C’est d’ailleurs ce qui aura permis d’introduire plus facilement la question de la suspension des messes et des prières du vendredi. Cette même démarche de sensibilisation aura aussi permis d’atteindre et de les enrôler dans la lutte, les « bajjenu gox », les « ndayu daara », les ASC. Les étudiants ressortissants de Thiès, en guise de remerciement à  Monsieur le Maire, tout comme l’association des chefs de quartiers de la ville  seront mis à contribution dans cette bataille qui a déjà annoncé ses couleurs funestes.

Très tôt, Talla le maire aura mis en place un Comité de veille et d’alerte à la hauteur de la crise sanitaire.

Ainsi, le déclenchement de l’opération « XALAAMA NDIIR BAJJO, CORONA DOO FI JAAR » mûrement pensé et profondément ancré dans nos traditions est un véritable plan stratégique. Pour rappel, aucun général, ni aucun capitaine n’a jamais remporté de victoire à l’issu d’une guerre si ce n’est sur la base d’un plan de bataille. Ce sera à la guerre comme à la guerre ! Bien évidemment, l’issu de cette guerre commandera  notre vie à tous, notre façon ultérieure de regarder le monde, jusqu’à notre manière de nous dire « bonjour !». Nous nous n’y sommes pas préparés, parce que nous ne l’avons pas vu venir. Déjà les batailles ont éclaté et les fronts ouverts. Talla SYLLA fait partie des premiers magistrats municipaux à appeler autour de l’essentiel les forces vives de sa commune, pour lutter contre le COVID. Il ne cesse de travailler à constituer une longue chaîne de solidarité capable de riposte appropriée et éviter que malin virus ne se diaspore dans sa commune. Pour le maire de Thiès, plus que d’atténuer le rythme de la contagion, son but est de stopper net sa progression.

Nous le savons parfaitement, ce qui est à craindre dans cette guerre, c’est moins la létalité  du virus (car l’humanité a connu des maladies plus virulentes et plus ravageuses) que les autres conséquences qu’il engendrera. Jusqu’ici, on ne sait rien des éventuelles séquelles de cette maladie ni de la capacité du virus à muter. Même puissante Science n’a pas encore de réelles prises sur le COVID 19. Nous en découvrons et en apprenons tous les jours. Hier encore, nous apprenions que même  les enfants pouvaient en mourir. Qui plus est, l’irruption de cas communautaires partout dans le pays n’est pas pour calmer nos inquiétudes légitimes. C’est pour cette raison que le citoyen sera mis face à ses responsabilités. C’est aussi là, toute la force du plan stratégique « XALAAMA NDIIR BAJJO, CORONA DOO FI JAAR » mis en place par Talla SYLLA. Chacun devra faire en sorte de ne pas être la porte d’entrée du virus. Chaque citoyen de la ville doit être un frein, une barrière face au virus, car si trop de personnes sont atteintes, de nombreuses activités seront paralysées.

La ville dirigée par le leader de Wallu Askan Wi est aussi une cité vulnérable du fait d’un manque d’emploi et d’un taux de chômage élevé. La fabrique de textile, seule entreprise pourvoyeuse de revenus et de ressources tarde à rouvrir ses portes, et les chemins de fer sont toujours « hors service ».

Talla SYLLA a vite compris qu’il ne devait y avoir aucun quartier dans cette lutte contre le Coronavirus. C’est pour cette raison qu’il ne cesse de multiplier les initiatives. Sa dernière trouvaille, le projet « WAAÑU DAARA » trouve sa justification dans la relation entre le couvre-feu décrété par le Président Macky SALL depuis le 23 mars 2020 (cf. Décret n°2020-830 du 23 mars 2020 proclamant l’état d’urgence sur le territoire national) et le repas du soir des enfants taalibés. Ces jeunes enfants  devaient faire le porte-à-porte, quelque fois jusqu’à tard dans la nuit,  pour ne pas dormir le ventre vide. Ainsi, sept mille (7 000) jeunes apprenants des écoles coraniques de la ville de Thiès seront touchés par ce fabuleux projet jamais imaginé dans notre cité.

Cette bataille n’est pas gagnée d’avance et il en appelle à l’implication massive de ses administrés. C’est d’ailleurs, conscient que l’effort de guerre doit venir de partout, que le maire Talla SYLLA avait demandé au Président Macky SALL, à  travers une correspondance, d’annuler les autorisations de circuler délivrées par les préfets et les gouverneurs, pour « éviter que les dérogations, qui doivent être exceptionnelles, ne se généralisent et que tout espoir de contenir la dissémination du virus sur toute l’étendue du territoire ne soit vain ».

Hourra Talla ! Hourra Monsieur le maire !

Lamine Aysa FALL

APR Thiès nord (lamineaysa@gmail.com)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Urgent – Nécrologie: Mamadou Ndoye Bane et le GFM en deuil

Mamadou Ndoye Bane du Groupe futurs médias (Gfm) est en deuil. L’animateur a perdu son pèr…