omar gueye - COMMUNALISATION DU SENEGAL: L’Acte 3 de la décentralisation évalué
Home Actualités nationales COMMUNALISATION DU SENEGAL: L’Acte 3 de la décentralisation évalué
Actualités nationales - 11 août 2020

COMMUNALISATION DU SENEGAL: L’Acte 3 de la décentralisation évalué

Il en ressort que le nœud du problème demeure les incohérences territoriales. Pour régler ces questions, le ministre en charge du département annonce que le 10 octobre prochain sera l’occasion pour le chef de l’Etat d’annoncer des mesures fortes qui présagent de la deuxième phase de cet Acte 3, tant réclamée par les acteurs révèle Vox populi.

Oumar Guèye a saisi lundi, d’après le journal, la Revue sectorielle du ministère des Collectivités territoriales, du Développement et de l’aménagement des territoires pour faire ces annonces . «Nous avons fait le tour des 14 régions pour évaluer et nous avons vu ce qui a bien fonctionné et ce qui à parfaire. Parmi ce qui reste à parfaire, il y a les incohérences territoriales», a dit M. Guèye.

«En 2011, il y a eu beaucoup de découpages politiques au niveau du Sénégal où des zones ont été démembrées, mais pas de manière efficace et efficiente. Ce qui pose problème. Cela fait même partie du mémorandum des collectivités territoriales et également le statut de l’élu local, de même que la fiscalité dans les départements.

Mais aussi le fait de rehausser les contributions de l’Etat envers et avec les collectivités territoriales», a-t- il expliqué. Concernant les fonds de dotation alloués aux collectivités territoriales, Oumar Guèye a notifié que «depuis l’avènement du Président Macky Sall, les fonds de dotation et les fonds d’équipement ont suivi une trajectoire exponentielle. La première année, nous avions distribué près de 17 milliards, cette année nous venons de distribuer plus de 21 milliards aux communes et aux anciennes communautés rurales qui sont au nombre de 385». «Au Sénégal, il y a 599 collectivités territoriales, 557 communes, y compris les 5 villes qui ont un statut de commune et 42 départements. Pourquoi 42 et non 45 ? Parce que simplement le département de Dakar, de Pikine et de Guédiawaye n’ont pas un statut de département au sens de collectivité territoriale mais ont un statut de ville. Donc, il y a 42 départements et les 385, c’était des anciennes collectivités territoriales qui n’avaient pas de patente», explique-t-il. «Mais aujourd’hui, ces anciennes communautés rurales reçoivent au moins 20 millions à 25 millions et même plus du fait de cette aide qui leur apporte une plus-value qu’elles n’avaient pas avant. C’est des acquis très importants de l’Acte 3 de la décentralisation et la deuxième phase maintenant», ajoute Oumar Guèye

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

Incendie à Malika : Les flammes emportent une fille de deux ans

Un malheur ne vient jamais seul, la petite fille de 2ans qui dormait tranquillement dans l…