A la une à Thiès - 17 mars 2020

CES CLOWNS DU COVID-19 : Macky Sall a fait son devoir, c’est à Aly Ngouille Ndiaye de sévir

À travers la publication ou au relais de certaines fausses informations autour de la pandémie du coronavirus, nombre de «comédiens» dont des «charlatans» persistent dans la désinformation et la publicité mensongère notamment sur les réseaux sociaux. Doit-on leur rappeler que de tels agissements sont sévèrement punis par le code pénal et la loi sur la cybercriminalité. Qu’ils arrêtent leur cinéma !

Ils sont là, nombreux, ces esprits malveillants, qui narguent les gens avec leurs «sketchs maléfiques», se jouent de la santé de leurs concitoyennes et concitoyens. se croiraient-ils au «Grand-Théâtre» ? Seraient-ils ces malintentionnés, ces dévots qui se font un malin plaisir à se jouer de la santé des gens, à faire courir des bruits préjudiciables ? Est-il vraiment temps que l’Etat sévisse contre ces fossoyeurs ? L’heure est grave. Et il n’est pas acceptable de laisser ces clowns saper tous les efforts consentis dans la sensibilisation des masses ? Tant que l’Etat n’agit pas certains penseront toujours que la pandémie du coronavirus n’est rien d’autre que du cinéma, du blabla. Faudrait-il donc que l’Etat prouve aux gens que l’heure, très grave, n’est plus au discours mais à l’acte.

Il faudrait faire comprendre aux gens qu’il y a des choses avec lesquelles on ne badine pas. Oui, on ne joue pas du théâtre, de la comédie. Si les fondamentaux du monde presque s’affaissent, si les bourses de valeurs sont en train de chuter, si l’économie mondiale est à terre, s’il n’y a même plus de vie pace que les gens survivent dans l’anxiété, c’est parce que c’est devenu sérieux.

Imaginons un peu les efforts que fait l’Etat pour sensibiliser les masses. La communication coute chère. Ce que malheureusement semble ne pas comprendre ces irresponsables qui, parlant dès fois de simple paludisme, ne savent même pas ce qui se passe, se permettant de jouer avec la santé des gens à travers des futilités, des enfantillages, des clowneries, des drôleries. Ils doivent savoir que beaucoup de gens qui ne peuvent pas faire la part des choses risquent de se faire prendre, de s’enliser dans les balivernes. Dans ce même sillage, se font distinguer nombre de charlatans qui envahissent les réseaux sociaux pour ne raconter que des histoires, des conneries. Ces marabouts-là, dont le premier reflexe, en cas de malaise, serait d’aller voir un médecin, il faut les arrêter. Il faut qu’ils arrêtent. On ne joue pas avec la santé des gens, surtout quand l’heure est grave. Ceux-là qui, à l’instant, se trouvent en Europe, en Iran…, savent que la « situation est sérieuse ». Si les États-Unis débloquent 50 milliards de dollars (1 milliard dollar vaut 450 milliards FCFA), si en Chine on fait revenir 20.000 médecins en retraite, et qui sont malheureusement dépassés par la situation, on doit savoir donc que la «chose» est loin d’être de la rigolade.

L’Etat est sacré. Toutefois il peut bien, dès fois, se montrer « faible ». Mais les sénégalais savent que le Président Macky Sall a fait son devoir. Il a joué sa partition. Maintenant c’est au Ministre Aly Ngouille Ndiaye de sévir. Le Décret, comme l’Arrêté, ne connait ni la confrérie ni la religion ni l’ethnie, il s’applique a tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Check Also

MAAK JI PRO: Le nouveau roi de la SAPE est Thiessois. Regardez!

MAAK JI PRO: Le nouveau roi de la SAPE est Thiessois. Regardez! …