Cayar: Bras de fer entre le collectif Taxawu Cayar et l’usine de farine de poisson Barna Sénégal, le procés renvoyé au 06 octobre prochain

Actualités à Thiès Société

C’est un groupe de femmes transformatrices de poisson, de pêcheurs artisans et d’autres habitants de la ville de Cayar qui ont entamé une procédure judiciaire contre l’usine de farine de poisson Touba protein Marine ex Barna sénégal qui, selon eux, constitue une grande menace à leur droit à un environnement sain, d’autant plus que, l’unité industrielle pollue l’air et la principale source d’eau potable de la ville.

Ces derniers accusent l’usine de verser des déchets liquides dans le lac de Mbawane, causant la pollution du forage qui alimente leurs robinets, raison pour laquelle ils ont porté plainte au niveau du Tribunal d’instance de Thiés afin d’obtenir une assignation pour la fermeture de l’usine car cette dernière a complètement foulé au pied les régles environnementales dans cette localité les empêchant d’avoir une vie saine.Le procés qui devait se tenir hier à été finalement renvoyé au 06 octobre prochain car probablement les dirigeants de l’usine semblent avoir besoin de plus de temps. 

Pour Maty Ndao, une transformatrice de poisson de Cayar et membre du collectif Taxawu Cayar, c’est juste un prétexte. « Il semble que les propriétaires de l’usine aient besoin de temps pour trouver des excuses. Mais nous sommes prêts, les preuves scientifiques dont nous disposons révéleront au monde entier qu’ils ont enfreint la loi. Le fait que les anciens propriétaires s’enfuient après que nous ayons protesté contre eux nous rend encore plus déterminés dans notre combat. Ils polluent la terre, l’eau potable et détruisent la mer. Notre ville est empestée d’une terrible odeur nauséabonde. La santé de nos enfants et notre capacité à gagner notre vie sont en jeu. C’est pourquoi nous n’abandonnerons jamais », explique-t-elle.

Laisser un commentaire