388 vues

Carlos Ghosn affirme avoir REFUSÉ une offre de 54 millions de dollars




Lors de la conférence de presse tenue le 8 janvier à Beyrouth, Carlos Ghosn a évoqué l’offre qu’il lui avait été faite en 2009 de se mettre à la tête de General Motors et de doubler ainsi son salaire. Selon l’ex-patron de Renault-Nissan, l’administration américaine de Barack Obama lui avait proposé un chèque de 54 millions de dollars par an.

Les rumeurs sur cette offre avaient été confirmées par l’ancien conseiller de Barack Obama pour le secteur automobile,  Steve Rattner, dans son livre «Overhaul» paru en 2010. Mais le montant n’avait pas été dévoilé. L’Obs a annoncé que Carlos Ghosn lui-même avait décliné un chèque de 54 millions de dollars par an (48 millions d’euros) alors qu’il gagnait à l’époque 15 millions annuellement chez Renault-Nissan.

«Quand j’ai refusé de prendre la tête de General Motors, j’ai fait une connerie…Je regrette certains choix. Mais je les ai faits, je les assume», a commenté M.Ghosn. «Un capitaine ne quitte pas un navire en difficulté», a-t-il ajouté, sous-entendant que 2009 correspondait à l’année durant laquelle le secteur automobile avait connu l’une de ses pires crises. Il a indiqué que cette conférence de presse était pour lui l’occasion de «laver son honneur», et que c’était une journée importante qu’il attendait «depuis 400 jours». Il s’est dit être victime d’«une campagne orchestrée par une poignée de personnes», tout en affirmant que «des responsables de Nissan, du ministère public japonais» étaient à l’origine de «son calvaire».



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*